Perspectives financières 2017

L'exercice 2017 sera une année complexe à aborder pour le Groupe Raiffeisen. Le marché bancaire suisse reste marqué par la pression sur les marges et l'intensification de la concurrence. Pour 2017, Raiffeisen table actuellement sur une croissance du produit intérieur brut suisse de l'ordre de 1,3%. Le redressement conjoncturel, certes modéré, devrait se poursuivre. Les taux resteront probablement négatifs. Les prix de l'immobilier devraient se consolider à un niveau élevé puisque l'importante activité de construction de ces dernières années a rapproché l'offre de la demande, d'autant que le niveau atteint par les prix, conjugué aux mesures réglementaires, pèse sur la demande.

En dépit d'un cadre économique qui reste difficile, Raiffeisen table sur une croissance du produit en légère hausse pour 2017. En ce qui concerne les opérations d'intérêts, une croissance légèrement inférieure à celle de 2016 est attendue pour les prêts et crédits à la clientèle et les fonds de la clientèle. L'érosion des marges fait que les volumes plus élevés ne se traduiront à leur tour que par une hausse minime des produits nets. Il en va autrement des opérations neutres où l'on table sur une hausse des produits à la fois dans les opérations de négoce et dans les opérations de commissions et des prestations de service. Du côté des coûts, Raiffeisen s'attend à une légère hausse des charges d'exploitation induite par les initiatives de croissance et l'introduction du nouveau système bancaire central. Globalement, un résultat opérationnel légèrement supérieur à celui de l'exercice précédent est ainsi attendu pour 2017.