Rétrospective stratégique

L'exercice 2016 a été marqué par de nombreux défis. L'an passé a, en effet, été très influencé par l'environnement de taux négatifs notamment, ce qui a continué de mettre sous pression les marges d'intérêt. Rétrospectivement, les turbulences – parfois violentes sur les marchés financiers – qui ont suivi le vote en faveur du Brexit n'ont pas duré. Avant l'issue des élections américaines, le nouveau président Donald Trump était considéré comme un facteur imprévisible. Depuis, les incidences négatives initialement redoutées se sont toutefois dissipées, laissant place à l'espoir d'une reprise de la croissance aux Etats-Unis.

Raiffeisen a su asseoir sa position de première banque retail de Suisse sur le marché en 2016. Les activités de notre cœur de métier ont également connu une évolution réjouissante l'an dernier. Raiffeisen est parvenue à gagner des parts de marché dans les opérations hypothécaires et d'épargne tandis que la marge d'intérêt n'a diminué que légèrement.

En 2016, la vente de la société d'asset management Vescore SA à Vontobel a permis à Raiffeisen et Vontobel de renforcer la coopération dans le domaine de la gestion des actifs et de repositionner leur partenariat sur le long terme. Raiffeisen se concentre sur l'encadrement des clients ainsi que l'assistance à la clientèle, et Vontobel sur le développement et la gestion des produits. Le partenariat avec Vontobel couvre ainsi un volet essentiel de la diversification à laquelle aspire le Groupe Raiffeisen.

Les opérations avec la clientèle entreprises, renforcées par de nouveaux services et offres, s'inscrivent dans la stratégie de diversification. Ainsi, Raiffeisen a pu continuer d'accroître ses parts de marché dans les opérations avec la clientèle entreprises durant l'exercice sous revue.

2016 a également vu fortement s'accélérer le développement du nouveau système bancaire central pour les Banques Raiffeisen et Raiffeisen Suisse. Ensuite, la mise en œuvre des exigences réglementaires fut un défi difficile à relever l'an dernier et a mobilisé un fort investissement tant en termes de personnel que d'infrastructures. Comme par le passé, Raiffeisen a concentré ses efforts, en 2016 également, sur l'amélioration de l'efficacité et la discipline dans la gestion des coûts, parallèlement à la mise en œuvre des initiatives en faveur de la croissance. Dans leur ensemble, ces facteurs ont contribué au bon résultat de l'exercice.

La structure coopérative de Raiffeisen et la mise en œuvre systématique des orientations stratégiques ont fait leurs preuves l'an passé et permettent d'asseoir le développement de Raiffeisen.