Avant-propos

Pascal Gantenbein et Patrik Gisel

Le Groupe Raiffeisen peut, une fois encore, rapporter de très bons résultats pour 2017 qui fut une année intense, marquée par l'introduction du nouveau système bancaire central et, sur la fin, par la migration d'un certain nombre de Banques vers celui-ci. En modernisant son paysage informatique, Raiffeisen simplifie ses processus et s'attelle à mettre en œuvre de futurs projets en matière de digitalisation. Cette plateforme innovante représente un grand pas en avant.

2017 a également été une année très fructueuse, du point de vue financier. En effet, les excellents résultats des Banques Raiffeisen en Suisse ont couronné de succès les activités dans notre cœur de métier et permis à tous nos postes de produit d'enregistrer une croissance:

  • Dans notre activité de base, les opérations hypothécaires et d'épargne, nous avons une nouvelle fois pu consolider notre position en tant que première banque retail de Suisse. En 2017, nous avons lancé un projet pilote dans deux régions, pour commercialiser des biens immobiliers et renforcer encore davantage le segment clé de Raiffeisen: la clientèle privée. C'est un moyen pour nous d'offrir aux clients une solide connaissance du marché ainsi que des prestations complètes de conseil pour l'achat et la vente de logements à usage privé.
  • En 2017, le Groupe Raiffeisen a enregistré des records d'afflux d'argent frais net dans les opérations de placement. En parallèle, nous avons intensifié la coopération avec Notenstein La Roche Banque Privée SA. La clientèle de placement dispose, depuis 2017, de possibilités d'investir dans les entreprises de sa propre région grâce à des paniers d'actions régionales.
  • Le nombre de clients entreprises a fortement progressé en 2017, renforçant ainsi notre position sur le marché. Aussi, le Raiffeisen Centre des Entrepreneurs SA (RCE) est devenu un élément clé dans le cadre de la stratégie pour la clientèle entreprises. L'an dernier, le premier Raiffeisen Prix des Entrepreneurs de Suisse orientale a été décerné sous le feu des projecteurs. Raiffeisen s'est, dans l'ensemble, positionnée comme banque compétente et de confiance auprès des entrepreneurs.

En 2017, Raiffeisen a revu sa stratégie de coopération. En effet, Raiffeisen Suisse cède à Avaloq sa participation à la joint-venture ARIZON dès le 1er janvier 2019, tandis que Warburg Pincus a racheté notre participation de 10% dans le groupe Avaloq. Il en va de même pour la vente de notre participation dans Helvetia Holding SA: nous sommes convaincus qu'une collaboration fructueuse ne repose pas forcément sur une participation financière. Raiffeisen Suisse et Pro Senectute Suisse se sont, par ailleurs, engagées depuis 2017 dans une coopération unissant leurs compétences dans les domaines de la prévoyance et du logement.

L'année écoulée a également été marquée par des changements au niveau organisationnel. Nous nous réjouissons particulièrement de l'élection de Laurence de la Serna et de Pascal Gantenbein, deux nouveaux membres au sein de notre Conseil d'administration, lors de l'Assemblée des délégués du mois de juin, dans le cadre du renouvellement planifié sur les années à venir. Par ailleurs, Raiffeisen Suisse a annoncé sa nouvelle structure de direction et la réorganisation de ses départements, en vigueur depuis le 1er janvier 2018, afin de s'orienter encore davantage vers la clientèle et également pour donner plus de poids aux canaux clients et informatiques. Dans ce contexte, le nouveau département «Risque & Compliance» disposera des moyens nécessaires pour aborder les enjeux primordiaux sur le plan réglementaire.

Nous souhaitons, au nom du Conseil d'administration et de la Direction de Raiffeisen Suisse, remercier l'ensemble de nos sociétaires et de nos clients pour la confiance qu'ils nous témoignent. Et ce aussi dans le contexte de la couverture médiatique à l'origine de la poursuite pénale contre Pierin Vincenz, ancien président de la Direction. Nos plus vifs remerciements s'adressent aussi bien sûr à tous nos collaborateurs pour leur grand engagement. Ensemble, nous avons à nouveau réalisé des progrès significatifs l'an passé, et ainsi créé les conditions propices à un avenir prospère.

Pour 2018, nous nous attendons à ce que la reprise conjoncturelle poursuive son chemin. En effet, Raiffeisen table actuellement sur une croissance du produit intérieur brut suisse à hauteur de 2,1%. Malgré un contexte de marché toujours tendu, du fait des faibles taux d'intérêt, nous tablons sur une croissance de notre activité de base pour 2018. 

Pascal Gantenbein
Vice-président du Conseil d'administration
Raiffeisen Schweiz

Patrik Gisel
Président de la Direction
Raiffeisen Suisse