90'220

90'220 francs pour une maison de naissance

La première maison de naissance de la région se trouve dans un immeuble au centre de Montreux. Le projet aurait pu échouer si les trois initiatrices ne s'étaient pas battues jusqu'à la fin pour réaliser leur grand rêve.

Aider à mettre au monde des bébés est leur passion: Céline Hertzeisen Schumann, Saskia Grossfeld et Julie Caron s'adonnent à leur métier avec passion. Leur rêve: une maison de naissance pour la région de Montreux. La toute première, car, jusqu'ici, les femmes qui ne souhaitaient pas accoucher dans un hôpital ou à la maison devaient se déplacer à Aigle, à dix minutes en voiture environ de Montreux.

En recherchant des lieux appropriés, les trois femmes ont trouvé un endroit dans un immeuble du centre-ville de Montreux. Toutefois, les trois salles étaient dans un piteux état. Un architecte a établi un devis aux sages-femmes, et évalué les frais à 70'000 francs. Les femmes ont reçu un choc lorsqu'elles ont entendu les chiffres. «Nous n'avions pas les fonds nécessaires.» Leur rêve semblait être anéanti, mais elles ne se sont pas découragées. Elles ont appris, par le biais de proches, l'existence du crowdfunding, elles ont fait une promotion sur les médias sociaux, ont participé à des interviews dans la presse locale et ont écrit à des sponsors potentiels. Leurs efforts ont été récompensés: après 90 jours, elles avaient collecté 90'000 francs environ. «Nous n'avions jamais imaginé pouvoir réussir si rapidement», avoue Céline Hertzeisen Schumann. «Notre rêve devient enfin réalité.»

Vous trouverez l'intégralité de l'histoire sur heroslocaux.ch/maisondenaissance.

Photos: Anna-Tina Eberhard