Gestion de la durabilité

La durabilité est l'une des quatre valeurs clés du Groupe Raiffeisen qui, constitué de banques coopératives, s'engage résolument à relever les défis économiques, sociétaux et environnementaux pour tirer parti des opportunités du marché et renforcer l'attrait de la place économique suisse. Portant une attention toute particulière au développement durable, la Banque met sa compétence clé au profit de ses sociétaires et clients, afin qu'ils bénéficient de produits financiers à caractère durable. Ses efforts sont couronnés de succès: aujourd'hui déjà, plus de la moitié de l'argent actuellement placé dans les fonds Raiffeisen constitue des investissements durables. A la lumière d'une étude réalisée en 2017 par le WWF auprès des banques retail suisses, Raiffeisen se classe première en termes de durabilité, en compagnie de deux autres banques. Les dirigeants de la Banque estiment toutefois que l'activité de base mérite d'être encore plus fortement axée sur le développement durable.

A l'échelle du Groupe, la Direction de Raiffeisen Suisse endosse la responsabilité pour l'orientation stratégique en matière de durabilité. Ces activités précises sont regroupées au sein du Secrétariat général de Raiffeisen Suisse et prises en charge par le CSR, soit le secteur Corporate Social Responsibility. La mission du CSR, en qualité de centre de compétences et d'initiateur de projets en faveur du développement durable, consiste à étoffer la stratégie applicable et mettre en œuvre toutes les mesures et processus qui en découlent, au sein des secteurs opérationnels de Raiffeisen Suisse et des 255 Banques Raiffeisen.

Les éléments clés du reporting sur la durabilité constituent la matrice de pertinence et l'index du contenu GRI que vous trouverez sur Internet à l'adresse raiffeisen.ch/f/csr. Le reporting en question démontre par ailleurs comment Raiffeisen s'engage pour la société, comment elle dialogue avec les groupes d'intérêt et comment elle gère les risques tant écologiques que sociétaux avec, à la clé, de bons résultats en matière de gestion d'entreprise durable.

Matrice de pertinence

La matrice de pertinence agrège plusieurs thématiques de durabilité, selon leur importance pour Raiffeisen et pour les divers groupes d'intérêt. Plus un thème est déterminant pour les groupes d'intérêt et pour Raiffeisen, plus sa pondération est élevée, en vue de développer la stratégie globale de durabilité et de la mettre en œuvre. La matrice représente un instantané et constitue en même temps une prévision de la pertinence future que revêtira chacun des thèmes.

La dernière analyse de pertinence, réalisée en 2015 par les personnes clés de Raiffeisen Suisse et des spécialistes externes indépendants, reste applicable à ce jour et sera entièrement remaniée en 2018. Elle donne la priorité aux atouts suivants:

  • marque;
  • satisfaction de la clientèle;
  • indépendance financière et stabilité;
  • valeurs fondamentales;
  • transformation digitale;
  • modèle d'affaires coopératif;
  • offre de produits et de services adaptée aux besoins.

Marque

Le Groupe Raiffeisen accorde la plus haute priorité au développement durable et porte une attention toute particulière à sa marque.

Depuis 2006, il réalise chaque année une étude sur le classement des marques. A la lumière du sondage mené en 2017, la majorité des Suisses estiment que Raiffeisen est, cette année encore, la banque la plus forte et la plus sympathique du pays. Par rapport à la concurrence, la Banque coopérative ressort une fois de plus parmi les premières, en termes de proximité avec la clientèle et de développement durable. La réputation, l'ancrage régional et la fiabilité des Banques Raiffeisen ont également été jugés élevés.

Aussi Raiffeisen a-t-elle été perçue en 2017 comme leader du secteur bancaire, de par sa contribution à l'intérêt général en Suisse. C'est ce que démontre, par ailleurs, l'Atlas du bien commun Suisse réalisé par l'Université de Saint-Gall.

Satisfaction de la clientèle et rapport coût-efficacité

Les clients se montrent satisfaits, du moment que le conseil et le rapport coût-efficacité correspondent à leurs attentes.

Selon les enquêtes nationales sur la satisfaction de la clientèle, Raiffeisen a su affirmer sa position en 2017 avec un haut niveau de satisfaction dans les relations de banque principale, une position de leader par rapport aux autres banques et, en comparaison sectorielle, le meilleur taux de satisfaction concernant la qualité du conseil. Durant l'exercice sous revue, 80% des clients ayant Raiffeisen comme banque principale seraient à nouveau prêts à recommander leur Banque à un proche.

Indépendance financière et stabilité

Raiffeisen est un acteur important à l'échelle économique. En effet, sa stabilité financière en tant que banque classée d'importance systémique est essentielle pour l'économie suisse. Les Banques Raiffeisen protègent les fonds de leurs sociétaires et clients, et soutiennent ainsi le circuit économique. Raiffeisen vise un faible Cost Income Ratio (rapport entre les coûts et le produit) avec un maximum de sécurité, tout en appliquant ce principe: «la sécurité d'abord, la rentabilité ensuite, et enfin, la croissance». L'exercice sous revue a notamment permis de parfaire ce principe.

En 2017, Raiffeisen figurait de nouveau parmi les banques les plus sûres de Suisse: elle jouit, depuis des années, du rating élevé et constant Aa2 que lui attribue Moody's (avec des prévisions stables). Le regroupement des Banques Raiffeisen au sein d'une union coopérative, dotée d'une gestion des risques assurée à l'échelle du Groupe, constitue une communauté de risque forte, solidaire et rentable depuis de nombreuses années. Chez Raiffeisen, il n'existe aucune dépendance de participations majoritaires. En effet, chaque sociétaire dispose d'une seule et unique voix.

Valeurs fondamentales

Le modèle d'affaires coopératif, basé sur des valeurs fondamentales, se trouve au cœur du métier du Groupe Raiffeisen. Ces valeurs fondamentales sont les suivantes: crédibilité, durabilité, proximité et esprit d'entreprise. Elles constituent la base de l'activité commerciale de Raiffeisen et façonnent la relation avec ses collaborateurs. Le modèle coopératif ne vise donc pas, en premier lieu, la maximisation du profit à court terme mais, au contraire, le bénéfice des sociétaires sur le long terme.

Durant l'exercice sous revue, Raiffeisen Suisse et les Banques Raiffeisen ont examiné ensemble la vision et la mission du Groupe Raiffeisen, toutes deux basées sur les quatre valeurs fondamentales précitées. Applicables à l'échelon du Groupe, les orientations stratégiques sont définies par la Direction et le Conseil d'administration de Raiffeisen Suisse. Chaque Banque Raiffeisen adapte la stratégie générale en fonction de ses spécificités locales et agit sous sa propre responsabilité, en tant qu'entreprise autonome, dans le cadre général de la stratégie de base applicable à l'ensemble du Groupe.

Transformation digitale

Selon Raiffeisen, la digitalisation apporte bon nombre d'opportunités non seulement pour l'activité bancaire, mais aussi pour le développement du modèle coopératif.

Grâce à son orientation cohérente et durable vers l'avenir digital, Raiffeisen a su étoffer son offre de services électroniques: la modernisation en cours du système bancaire central est la pierre angulaire pour bon nombre d'autres futurs projets de digitalisation. Les clients Raiffeisen bénéficient non seulement du plus dense réseau de points bancaires en Suisse, mais aussi de canaux digitaux toujours plus différenciés.

RAI Lab promeut par ailleurs au sein de Raiffeisen une culture de l'innovation dynamique, tout en agissant comme initiateur de projets novateurs et de nouveaux modèles d'affaires. L'«Innovation Challenge» en est un exemple parmi tant d'autres: pendant deux jours, plus de 100 collaborateurs ont présenté des idées novatrices pour Raiffeisen.

L'infrastructure informatique moderne réunit les conditions optimales pour élaborer des concepts de travail actuels et attrayants, qui profitent aux collaborateurs Raiffeisen.

Modèle d'affaires coopératif

Le dialogue et la participation sont des caractéristiques constitutives du modèle d'affaires coopératif. En effet, le droit de codécision des sociétaires et le principe d'«une personne, une voix» sont le gage de tout processus décisionnel démocratique. Ils prémunissent contre la dominance d'intérêts isolés et favorisent l'orientation de la Banque vers le long terme et le développement durable.

En 2017, les Banques Raiffeisen se sont de nouveau engagées de manière résolue à vivre le modèle d'affaires coopératif: quelque 400'000 sociétaires sont venus assister aux assemblées générales et ont saisi ainsi l'opportunité de participer aux décisions portant sur la politique commerciale de leur Banque.

Offre de produits et de services adaptée aux besoins

Pour asseoir durablement sa présence sur le marché, le Groupe Raiffeisen doit proposer à sa clientèle des produits et services adaptés à ses besoins. Les exigences des sociétaires figurent ainsi en tête des priorités, ceci d'autant plus au sein d'une structure coopérative.

Raiffeisen Suisse a donc lancé, durant l'exercice sous revue également, de nouveaux produits et services pour mieux répondre aux besoins évolutifs de ses clients.

Les fonds de placement Futura, qui furent l'objet d'une demande sans cesse croissante l'an dernier, ont généré des flux de trésorerie nets à hauteur de 831,1 millions de francs. Et si l'on tient compte des mouvements du marché, le volume des fonds Futura a même progressé de 1,2 milliard de francs, pour s'établir à près de 5,86 milliards de francs, soit une hausse de 26,2%, contre 13,9% pour les autres produits classiques. La part des fonds Futura au volume total des fonds Raiffeisen est ainsi passée de 53,7% à 59,3%. En 2017, plus de 1'500 clients ont opté pour une planification optimale de leurs investissements: ils ont fait appel au conseil en propriété du logement, assorti d'une analyse de la consommation d'énergie de leur bien immobilier (eVALO). Vous trouverez de plus amples informations concernant les produits durables Raiffeisen sur www.raiffeisen.ch/durabilite.

Engagement envers la société

Raiffeisen s'engage depuis des décennies, tant sur le plan national que régional, pour le bon fonctionnement du circuit économique et pour la diversité de la vie sociale. Dans toutes les régions de Suisse, elle soutient des associations œuvrant pour la diversité culturelle, sportive, musicale et sociétale. L'engagement global du Groupe Raiffeisen dans le sponsoring représente environ 30 millions de francs par année.

Grâce au programme «MemberPlus», Raiffeisen offre une plus-value à ses sociétaires, qu'il s'agisse de clients privés ou d'entreprises, qui ont ainsi pu voyager avantageusement au Tessin dans le cadre de l'offre sociétaires de l'été 2017 et assister à des concerts et de nombreux autres événements culturels à prix réduits. En effet, plus de 600'000 entrées, gratuites pour les sociétaires, ont été décomptées dans les 500 musées de toute la Suisse collaborant à l'offre MemberPlus. Les sociétaires clients entreprises ont bénéficié d'offres destinées à leurs propres clients et collaborateurs ou d'entretiens conseil sur des questions d'énergie, ainsi que d'un certain nombre d'opportunités de participer à des manifestations organisées par les RCE Raiffeisen Centre des Entrepreneurs SA.

En 2017, les offres sociétaires Raiffeisen ont effectivement été sollicitées plus d'un million de fois, mais elles n'apportent pas seulement de plus-value aux sociétaires: en effet, chaque année, ces offres sont à l'origine d'un essor touristique et économique substantiel pour toute la Suisse.

Fortement engagée au profit du sport, Raiffeisen est le partenaire de Swiss-Ski depuis 2005 et soutient plusieurs associations et clubs de ski locaux. Dans le domaine du football, Raiffeisen est le sponsor principal de la Raiffeisen Super League depuis 2012 et organise également plus de 90 Raiffeisen Football Camps, de même que les Super League Family Days. Raiffeisen s'engage également en faveur des Special Olympics Switzerland dans les disciplines du football et des sports de neige. Enfin, Raiffeisen parraine également le projet «Radio Blind Power», qui permet aux malvoyants de vivre les matchs de la Raiffeisen Super League grâce à l'audiodescription. Dans l'ensemble, notre Groupe a sponsorisé plus de 20'000 jeunes sportifs à hauteur de plus d'un million de francs au cours de l'exercice sous revue.

Le début 2017 a été marqué par la création de la plateforme gratuite heroslocaux.ch, à des fins de financement participatif de projets locaux. A ce jour, plus de 2 millions de francs de dons ont été recueillis par ce biais. Vous trouverez de plus amples informations concernant cinq de ces projets sur raiffeisen.ch/rapportdegestion.

Les collaborateurs Raiffeisen s'engagent, eux aussi, dans plusieurs projets d'intérêt public. Ainsi, le programme de corporate volunteering intitulé «Raiffeisen Community Engagement», basé sur le don de compétences, a permis de soutenir dix organisations à but non lucratif en 2017 et de résoudre leurs problématiques concrètes dans les secteurs sociaux, écologiques et ceux liés à l'économie régionale.

Enfin, Raiffeisen contribue au financement des collectivités publiques suisses soit directement par le paiement d'impôts et de taxes, soit indirectement en rémunérant les parts sociales des sociétaires, ainsi qu'en créant – dans une mesure beaucoup plus large – des emplois locaux.

Gestion d'entreprise durable

Dans le cadre de la gestion d'entreprise et de l'achat de biens et de services, Raiffeisen veille également au respect des critères de durabilité écologique et sociétale, et ce tout au long de sa chaîne de création de valeur.

Compte de la valeur ajoutée

 

Exercice de réf. en mio CHF

Exercice préc. en mio CHF

Exercice de réf. en %

Exercice préc. en %

Origine de la valeur ajoutée

 

 

 

 

Résultat de l’entreprise (= produit opérationnel)

3’310

3’108

100,0

100,0

Autres charges d’exploitation

-618

-606

18,7

19,5

Produits extraordinaires

119

75

3,6

2,4

Charges extraordinaires

-4

-4

-0,1

-0,1

Valeur ajoutée brute

2’807

2’573

84,8

82,8

Corrections de valeur sur participations, amortissements sur immobilisations corporelles et valeurs immatérielles

-188

-260

5,7

8,4

Variations des provisions et autres corrections de valeur, pertes

1

-6

-0,0

0,2

Valeur ajoutée nette

2’620

2’307

79,2

74,2

Distribution de la valeur ajoutée

 

 

 

 

Collaborateurs (charges de personnel)

1’395

1’380

53,2

59,8

Sociétaires (rémunération des parts soc.: proposition soumise à l’AG)

51

44

1,9

1,9

Pouvoirs publics

233

174

8,9

7,5

dont impôts payés sur les revenus

177

153

6,8

6,6

dont constitution/dissolution de provisions pour impôts latents

56

21

2,1

0,9

Renforcement des réserves (autofinancement)

941

709

35,9

30,7

Total

2’620

2’307

100,0

100,0

Chiffres clés sur la valeur ajoutée

 

 

 

 

Valeur ajoutée brute par poste à plein temps en KCHF*

300

277

 

 

Valeur ajoutée nette par poste à plein temps en KCHF*

280

249

 

 

Nombre de postes à pleins temps (moyenne)

9’343

9’281

 

 

* Calculée sur la base des effectifs moyens

En 2017 aussi, la durabilité dans la chaîne d'approvisionnement et l'externalisation à des organisations partenaires a été garantie selon des principes et critères très spécifiques, sans cesse actualisés. De ce fait, les fournisseurs et organisations partenaires de Raiffeisen sont, eux aussi, tenus de respecter un certain nombre de critères bien déterminés d'ordre économique, environnemental et social.

Depuis 2017, le bilan des émissions de gaz à effet de serre est calculé sur une nouvelle base et s'inscrit désormais à 14'552 tonnes d'équivalents CO2. Après application de la nouvelle base de calcul, les émissions en valeur corrigée ont baissé de 2'484 tonnes (15%) par rapport à l'exercice précédent. Les émissions s'élèvent par collaborateur (équivalent plein temps) à 1,499 tonne de CO2 sur la période sous revue. Raiffeisen s'est fixé pour objectif de réduire de 30% d'ici 2020 ses émissions de CO2 par rapport au niveau de 2012. Les émissions de gaz à effet de serre de Raiffeisen proviennent principalement de la consommation d'énergie dans les bâtiments (électricité et chauffage) et des déplacements professionnels (automobile, transports publics et avion).

La consommation énergétique dans les bâtiments au sein du Groupe Raiffeisen est restée stable par rapport à l'exercice précédent. Celle-ci s'élève à l'heure actuelle à 72,4 gigawatt-heures, soit 7'455 kilowatt-heures par collaborateur équivalent plein temps. L'énergie utilisée pour le chauffage est moins dépendante des énergies fossiles et elle a baissé. La consommation électrique a, en revanche, augmenté. Cette évolution s'explique par la nouvelle base de calcul, la consolidation et la concentration des sites au sein du Groupe Raiffeisen ainsi que par les transformations réalisées sur le site de Saint-Gall.

Les déplacements professionnels sont restés stables à 20,6 millions de km, soit 2'119 km par collaborateur, toutes catégories de transport confondues. Le fait de sensibiliser les collaborateurs et de limiter à 130 g de CO2/km, la flotte de véhicules Raiffeisen a permis de restreindre les émissions liées aux déplacements professionnels. En écho à l'évolution du marché, les transports nationaux par coursiers ont augmenté tandis que les déplacements en avion ont nettement diminué.

Le Groupe Raiffeisen a consommé en 2017 environ 1'500 tonnes de papier, majoritairement issu d'une production durable. Le recyclage du papier est centralisé par un partenaire externe pour toutes les unités de Raiffeisen Suisse, la majorité des sociétés du Groupe et environ deux tiers des Banques Raiffeisen. La consommation de papier est inscrite au bilan CO2: les deux tiers des documents ont été imprimés en 2017 de manière neutre sur le plan climatique.

Chiffres environnementaux

Catégorie

Unité

Raiffeisen Suisse et sociétés du Groupe

Banque Raiffeisen (Banques recensées)

Extrapolation (Banques non recensées)

Groupe Raiffeisen (total)

Groupe Raiffeisen variation in %

Groupe Raiffeisen (total) par unité de personnel

Energie dans les bâtiments (total)

kWh

15’002’000

29’626’000

27’761’000

72’389’000

0

7’455

Electricité

kWh

12’426’000

19’908’000

14’032’000

46’366’000

22

4’775

Energie de chauffage

kWh

2’576’000

9’718’000

13’729’000

26’023’000

-24

2’680

 

 

 

 

 

 

 

 

Déplacements professionnels (total)

km

16’042’000

1’871’000

2’664’000

20’577’000

2

2’119

dont transports publics (train, bus, tram)

km

4’720’000

895’000

1’842’000

7’458’000

3

768

dont transports routiers véhicules automobiles privés (véhicules privés)

km

2’002’000

975’000

822’000

3’799’000

-4

391

dont transports routiers véhicules automobiles d’entreprise (véhicule d’entreprise)

km

4’471’000

 

4’471’000

6

460

dont transports routiers par coursiers

km

3’714’000

3’714’000

24

382

dont transports aériens de passagers

km

367’000

367’000

-15

38

dont transports aériens de marchandises

tonnes-kilomètre

768’000

768’000

3

79

consommation de papier

Tonnes

 

 

 

1’520

0,16

consommation en eau

m 3

18’000

90’000

118’000

226’000

23

 

 

 

 

 

 

 

 

Emissions de gaz à effet de serre résultant de la consommation d’énergie et des déplacements *

Tonnes éq.CO 2

6’440

2’924

5’188

14’552

-15

1,50

dont périmètre 1

Tonnes éq.CO 2

1’633

1’696

4’055

7’384

-2

0,76

dont périmètre 2

Tonnes éq.CO 2

71

317

0

388

171

0,04

dont périmètre 3

Tonnes éq.CO 2

4’736

911

1’133

6’780

-27

0,70

* Sont prises en compte les sources d’émission issues de la consommation d’énergie et des déplacements professionnels chez Raiffeisen. Les trois périmètres définis sont: – Périmètre 1: émissions directes de gaz à effet de serre provenant de sources stationnaires dans l’entreprise elle-même, comme le chauffage ou les véhicules de l’entreprise – Périmètre 2: émissions indirectes de gaz à effet de serre résultant de la production d’énergie en dehors de l’entreprise, par exemple électricité et chauffage à distance – Périmètre 3: autres émissions indirectes de gaz à effet de serre en dehors de l’entreprise du fait de processus en amont ou en aval, comme les déplacements professionnels en train ou les étapes préliminaires à la fourniture en énergie Le calcul des émissions de gaz à effet de serre est basé sur les facteurs d’émission des chiffres clés 2015 du VfU. Collecte des données environnementales pour 2017 sur une base de données élargie et à l’instar des exercices précédents: les extrapolations sont toujours basées sur l’hypothèse d’une consommation maximale. La collecte de données enrichie au fur et à mesure par des valeurs empiriques et l’optimisation d’une interface ont permis de prendre en compte un nombre plus élevé de points de mesure. Suite à l’amélioration de la qualité des données, certains chiffres de consommation ont évolué dans l’extrapolation. L’amélioration de la qualité des données peut être appliquée rétroactivement jusqu’en 2012. De la sorte, il est possible d’assurer le monitoring de l’objectif, qui est de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 30% par rapport à l’année de référence 2012.

Depuis 2017, les Banques Raiffeisen ont recours à un système incitatif interne intitulé «Pro Futura», un outil très axé sur la pratique. Il s'agit d'une application qui permet de mettre en œuvre des mesures dans le but de réduire les émissions de CO2 et la consommation énergétique, de les substituer par des énergies renouvelables, de compenser les émissions inévitables et de sensibiliser les collaborateurs. Cette application trilingue a été utilisée par plus de 50 Banques Raiffeisen durant l'exercice sous revue.

Parties prenantes

Raiffeisen accorde une priorité élevée à l'échange et à la transparence de la communication avec les différentes parties prenantes. Parmi les groupes d'intérêt principaux, Raiffeisen compte ses clients, sociétaires, collaborateurs, partenaires de coopération, ainsi que les acteurs politiques et l'ensemble de la société. Leurs requêtes sont abordées régulièrement et approfondies de manière cohérente, notamment lors des enquêtes clients, des assemblées générales annuelles des sociétaires ou des manifestations destinées aux collaborateurs.

Facteurs environnementaux et sociétaux dans la gestion des risques

Raiffeisen intègre à son évaluation des risques plusieurs facteurs environnementaux et sociétaux classés dans différentes catégories de risque qui sont, de ce fait, prises en compte dans le cadre de la gestion des risques du Groupe. Raiffeisen Suisse examine en permanence l'efficacité des processus portant sur sa gestion des risques et a lancé, au cours de l'exercice sous revue, un débat sur la manière d'aborder les risques environnementaux et sociétaux. Vous trouverez de plus amples informations sur la gestion des risques au chapitre Politique de risque.