Contexte stratégique

Le marché bancaire suisse est en pleine mutation structurelle, caractérisée par la digitalisation et l'intensification de la concurrence, y compris de la part de prestataires extérieurs à la branche. Dans le même temps, les banques doivent faire face aux attentes élevées de la clientèle et aux exigences réglementaires accrues.

Clients: des attentes élevées et une forte affinité digitale

Evolutions

Pour les clients, la satisfaction globale de leurs besoins est primordiale. Il y a donc une demande grandissante pour des offres fournies conjointement par divers prestataires. Le canal de distribution n'a qu'une moindre importance, et la retenue des clients vis-à-vis des banques directes (banques en ligne sans réseau d'agences, aussi appelées «smartphone banks») s'estompe avec le temps.

Activités Raiffeisen

Raiffeisen continue à privilégier une forte présence physique par l'intermédiaire des Banques Raiffeisen locales, et à investir dans les canaux digitaux et dans un conseil à la clientèle global et spécifique. Les besoins de la clientèle doivent être encore mieux pris en compte dans les domaines du logement, du patrimoine et de l'entrepreneuriat, en faisant appel à l'expertise interne au Groupe, mais aussi à des partenaires tiers extérieurs à la branche. L'objectif est de proposer une offre d'un seul tenant, indépendamment du canal de distribution.

Technologie: rythme accru en matière d'innovation

Evolutions

Le secteur bancaire dans notre pays a, sans doute, rattrapé un certain retard en termes de digitalisation mais par rapport aux autres pays européens, il reste du chemin à faire. Par ailleurs, les nouvelles technologies blockchain, big data, analytics ou encore la biométrie et l'intelligence artificielle engendrent une forte dynamique et influencent de plus en plus l'activité bancaire.

Activités Raiffeisen

Raiffeisen se positionne activement dans le processus de digitalisation en cours et exploite les opportunités qui s'offrent à elle. Les nouvelles technologies sont testées et mises en œuvre lorsqu'elles permettent d'améliorer les processus de distribution et d'établir des offres innovantes pour la clientèle.

Marché bancaire: concurrence accrue

Evolutions

Le secteur bancaire est le théâtre d'une intense concurrence; des prestataires innovants issus d'autres secteurs gagnent en parts de marché dans divers domaines d'activité. Les assurances et caisses de pension notamment sont actives dans les opérations hypothécaires et mènent une politique de prix compétitive. L'évolution des offres, des processus et des partenariats influence les chaînes de création de valeur instaurées par les prestataires financiers et contribuent à l'érosion sectorielle.

Activités Raiffeisen

Raiffeisen renforce sa position de banque retail leader avec un positionnement clair dans son cœur de métier et des coopérations ciblées pour la fourniture de prestations. L'élargissement de la gamme de produits et de services vise en particulier à développer davantage les opérations avec la clientèle de placement et la clientèle entreprises. Par ailleurs, les gains de productivité réalisés renforcent la compétitivité de Raiffeisen. Il s'agit aussi d'accroître l'attractivité de la marque aux yeux des clients et des collaborateurs.


Economie: évolution positive dans un contexte de taux toujours bas

Evolutions

L'économie suisse a connu une évolution favorable en 2018, de même que la situation de l'emploi. Dans un contexte de taux toujours bas, le marché immobilier et l'activité hypothécaire demeurent solides, avec une consolidation attendue des prix. Le marché des immeubles de rapport est toutefois tendu dans certaines régions où l'on enregistre une augmentation du nombre de locaux vacants.

Activités Raiffeisen

Dans le contexte actuel, une politique d'octroi de crédits prudente est essentielle pour garantir un développement durable. Nous poursuivons donc sur une voie conservatrice qui a fait ses preuves, ainsi qu'à des évaluations prudentes du marché. En raison de l'érosion des marges dans l'activité de base, Raiffeisen cherche à exploiter de nouvelles sources de croissance et de revenus.

Politique: évolution dynamique des conditions cadres

Evolutions

La ratification de l'Accord de Paris sur le climat et des Objectifs de développement durable de l'ONU a permis d'établir des objectifs de durabilité à l'échelle internationale, qui sont de plus en plus souvent aussi adoptés en Suisse. En effet, dans son rapport sur l'environnement 2018, le Conseil fédéral se réfère concrètement à la mise en œuvre de l'agenda international en matière de développement durable. Par ailleurs, la loi fédérale sur les banques et les caisses d'épargne (loi sur les banques), dûment révisée, autorise désormais les banques coopératives à lever des fonds propres.

Activités Raiffeisen

Le respect et la mise en œuvre des exigences réglementaires sont essentiels pour Raiffeisen. Par ailleurs, la modification de la loi sur les banques renforce son accès au marché des capitaux. Il est clair qu'à l'avenir, les thèmes liés à la durabilité prendront de plus en plus d'importance. Raiffeisen prend sa responsabilité sociale au sérieux et s'engage à cet égard dans différents domaines.

Raiffeisen Suisse: examen du passé et renouvellement

Notre Groupe a traversé une phase mouvementée depuis l'ouverture de la procédure d'enforcement par la FINMA concernant Raiffeisen Suisse et de la poursuite pénale à l'encontre de Pierin Vincenz, l'ancien président de la Direction. Ces événements passés font l'objet d'un examen approfondi et transparent.

Procédures et examen en 2018

La FINMA a terminé sa procédure d'enforcement en juin 2018 et elle est arrivée à la conclusion que Raiffeisen Suisse a gravement enfreint les dispositions prudentielles et a mal géré les conflits d'intérêts. Un grand nombre des mesures ordonnées concernant, entre autres, les instances dirigeantes et la structure organisationnelle ont déjà été mises en œuvre ou sont encore en cours de réalisation.

L'enquête indépendante, mandatée en avril 2018 par Raiffeisen Suisse, avait pour but de vérifier si les acquisitions de participations effectuées par Raiffeisen Suisse et ses filiales depuis 2005 présentaient des irrégularités. Cette enquête a été menée sous la houlette de Bruno Gehrig, lead investigator, en toute indépendance. En janvier 2019, le rapport circonstancié a été publié, donnant une information sur les résultats en toute transparence.

Future orientation du Groupe Raiffeisen

En septembre 2018, les représentants des Banques et fédérations régionales ont décidé d'aborder la réforme de notre Groupe dans le cadre du programme «Réforme 21» qui se concentre notamment sur la gouvernance, la stratégie des propriétaires et les valeurs de Raiffeisen Suisse. Il s'agit d'un processus participatif impliquant d'une part les Banques Raiffeisen en tant que propriétaires et d'autre part le Conseil d'administration de Raiffeisen Suisse. La décision de mettre en œuvre ce programme constitue une étape importante dans l'effort de moderniser le Groupe Raiffeisen et envoie un signal fort de sa volonté de réforme.

Par ailleurs, les délégués des Banques Raiffeisen ont élu, à une large majorité, Guy Lachappelle nouveau président du Conseil d'administration de Raiffeisen Suisse le 10 novembre 2018 lors de l'Assemblée extraordinaire des délégués. Karin Valenzano Rossi, Andrej Golob, Thomas A. Müller et Beat Schwab font désormais aussi partie de cet organe. Début 2019, Heinz Huber a succédé à Patrik Gisel, qui a démissionné de son poste de président de la Direction en novembre 2018. Ces changements dans les instances dirigeantes marquent la future orientation de Raiffeisen Suisse.