Perspectives

Un nouveau règlement de rémunération s'applique au Conseil d'administration depuis le 1er janvier 2019. Les modifications apportées concernent la systématique, la gouvernance et la divulgation. Les autres modèles de rémunération chez Raiffeisen Suisse et les règlements associés seront examinés au cours d'un processus régulier dans le courant de l'exercice 2019.

En résumé, le nouveau système de rémunération du Conseil d'administration présente les changements suivants:

Rémunération

  • La rémunération du Conseil d'administration à partir du 1er janvier 2019 a été définie par rapport au marché. L'objectif du Conseil d'administration était en l'occurrence d'établir un ratio équilibré entre les coûts raisonnables pour Raiffeisen Suisse et une rémunération compétitive et attractive.
  • En effet, le nouveau système de rémunération prévoit, en fonction du rôle de chaque membre du Conseil d'administration, des forfaits à titre de rémunération de base et du travail effectué dans les commissions, et abandonne ainsi le principe actuel des jetons de présence et des frais de séance. Les modifications proposées visent à renforcer le rapport entre la mise en œuvre de la stratégie approuvée par le Conseil d'administration et notre système de rémunération. Par ailleurs, la cohérence de cette approche contribue à asseoir notre culture de la performance durable, de la responsabilité personnelle et de la disposition raisonnable à prendre des risques.
  • Par rapport aux exercices précédents, le nouveau modèle de rémunération du CA permet une réduction notable des rémunérations globales du CA dès 2019.

Gouvernance

  • Désormais, le Conseil d'administration passera en revue et redéfinira sa rémunération tous les deux ans, et non plus tous les quatre ans, comme jusqu'à présent.
  • Le rôle du vice-président du Conseil d'administration est renforcé. Désormais, il collaborera plus étroitement avec le président du Conseil d'administration sur tous les thèmes concernant le CA (sécurité des dossiers), ce qui lui permettra d'assumer plus rapidement son rôle d'intérim ou de suppléant en situations de crise, sans besoin de familiarisation ni perte d'informations, un aspect essentiel de la bonne gouvernance au sein d'une banque classée d'importance systémique.
  • A l'avenir, les rétributions des membres de la Direction seront présentées sous forme de rémunération globale incluant les cotisations de l'employé versées aux assurances sociales et de prévoyance professionnelle.
  • Lors de l'Assemblée des délégués 2019, le Conseil d'administration proposera une modification des Statuts de Raiffeisen Suisse pour définir le processus d'approbation de la rémunération du Conseil d'administration et du rapport de rémunération.