Evénements marquants

1er mars 2020
Kathrin Wehrli prend la responsabilité du département Produits & Investment Services
Kathrin Wehrli a intégré la Direction de Raiffeisen Suisse le 1er mars 2020 et assure la direction du département Produits & Investment Services.
20 mars 2020
Raiffeisen participe au programme de garantie Covid-19 de la Confédération et propose une aide supplémentaire immédiate de 100 millions de francs
Raiffeisen lance avec les autres banques suisses un programme de garantie assorti de crédits transitoires à hauteur de 40 milliards de francs pour les entreprises confrontées à des manques de liquidités. De plus, jusqu’au démarrage de ce programme, Raiffeisen met à disposition une aide immédiate de 100 millions de francs.
27 mars 2020
Roger Reist prend la direction du département Treasury & Markets
Raiffeisen Suisse pourvoit ainsi le dernier poste vacant à la Direction, ce qui marque la fin du processus de renouvellement de la Direction de Raiffeisen Suisse.
16 avril 2020
Raiffeisen est la première banque suisse à lancer une hypothèque SARON
Raiffeisen est la première banque de détail du pays à lancer une hypothèque SARON ainsi qu’un crédit SARON pour la clientèle entreprises. Raiffeisen assure ainsi un rôle précurseur en Suisse.
17 juin 2020
Raiffeisen et Helvetia mettent un terme à leur coopération de distribution
Raiffeisen et Helvetia ont convenu, d’un commun accord, d’anticiper la fin de leur coopération en matière d’assurance avec effet au 31 décembre 2020. Cette démarche permet aux deux entreprises de poursuivre chacune ses propres objectifs stratégiques, indépendamment l’une de l’autre.
20 juin 2020
Raiffeisen adopte la stratégie «Raiffeisen 2025»
Guidée par la vision «La Banque coopérative innovante qui rassemble», Raiffeisen va continuer d’entretenir et de développer sa proximité avec la clientèle, et va accélérer ses innovations. De fournisseur de produits, Raiffeisen évolue et devient un prestataire de solutions grâce au développement des domaines d’activité Propriété privée du logement, Entrepreneuriat ainsi que Prévoyance & Placement. Au cours des cinq proch-aines années, Raiffeisen investira 550 millions de francs supplémentaires afin de continuer à renforcer sa position sur le marché. Cela devrait lui permettre de réaliser chaque année, à partir de 2025, des gains d’efficience et des revenus supplémentaires à hauteur de 500 millions de francs.
24 juin 2020
Raiffeisen et la Mobilière concluent un partenariat stratégique
Le partenariat prévoit non seulement l’intermédiation mutuelle et exclusive de produits bancaires, de prévoyance et d’assurance, mais aussi la conception de produits et de prestations communes axés sur les jeunes clientes et clients, les familles et les PME.
1er juillet 2020
Raiffeisen Suisse supprime le versement de bonus individuels
Raiffeisen Suisse met fin au versement de bonus individuels et introduit une participation collective aux résultats. Le montant s‘élèvera pour chaque collaborateur à u pourcentage é un chiffre de sa rémunération de base. Ce nouveau modèle repose sur les valeurs coopératives et vise à pérenniser le résultat de l’entreprise.
24 août 2020
Raiffeisen lance la solution de gestion de fortune digitale «Raiffeisen Rio»
La clientèle privée a désormais accès à «Raiffeisen Rio», une solution digitale complémentaire aux opérations de placement traditionnelles. Cette app permet aux clientes et clients e-banking d’investir, dès un seuil de 5’000 francs, dans des placements financiers gérés activement et d’intervenir personnellement dans la composition du portefeuille.
3 septembre 2020
Anne Bobillier démissionne du Conseil d’administration de Raiffeisen Suisse
Sa démission avec effet au 30 septembre 2020 est motivée par des raisons personnelles. Anne Bobillier était membre de la Commission stratégique et des finances. Le Conseil d’administration statuera à une date ultérieure sur une nomination de remplacement, par l’Assemblée générale de Raiffeisen Suisse, pour le siège désormais vacant au Conseil d’administration.
21 septembre 2020
Raiffeisen Suisse obtient la note «A+» par Standard & Poor’s
Selon l’agence de notation, les perspectives du Groupe sont stables. Celle-ci souligne notamment la solide position de Raiffeisen Suisse sur le marché, sa politique de crédit prudente combinée à une excellente capitalisation, tout comme la stabilité de son cœur de métier ainsi que la bonne situation de ses liquidités. Raiffeisen Suisse fait ainsi partie des banques les mieux notées, y compris sur le plan international.
2 octobre 2020
Helen Fricker reprend la tête du département Banques Raiffeisen Services
Arrivée chez Raiffeisen Suisse en 2011, Helen Fricker y a occupé diverses fonctions, dont en dernier lieu la responsabilité du secteur Assistance aux Banques. Elle succède à Philippe Lienhard, qui quitte Raiffeisen Suisse pour des raisons personnelles au 31 octobre 2020.
10 novembre 2020
Raiffeisen se retire de l’Association suisse des banquiers fin à mars 2021.
En qualité de groupe bancaire coopératif à vocation nationale, Raiffeisen représentera elle-même ses intérêts en toute indépendance à l’avenir et se prononcera de manière autonome sur les questions législatives et prudentielles. Raiffeisen renforce ainsi son engagement en faveur des intérêts de sa clientèle suisse privée et de sa clientèle PME.
16 décembre 2020
Un don à la Chaîne du Bonheur à la place d’une fête de Noël
Les fêtes de Noël ont été annulées en raison de la pandémie de coronavirus. En lieu et place, Raiffeisen Suisse a décidé de faire un don de 100’000 francs à la Chaîne du Bonheur. L’entreprise veut ainsi apporter son soutien aux personnes qui subissent les effets du coronavirus en Suisse.
30 décembre 2020
Raiffeisen publie les résultats du test de la compatibilité climatique 2020
Sur invitation de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) et du Secrétariat d’Etat aux questions financières internationales (SFI), Raiffeisen s’est portée volontaire pour participer à un test de compatibilité climatique de ses flux financiers. Les résultats indiquent que Raiffeisen investit relativement peu dans les actions et les obligations d’entreprises appartenant à des secteurs à fortes émissions de CO2.