Plus-value pour l’environnement

Nous soutenons le tournant énergétique, vivons la durabilité au coeur de notre entreprise et encourageons notre clientèle à adopter un mode de pensée et d’action durable.

Plus-value pour l’environnement

Raiffeisen soutient le tournant énergétique

Le Groupe Raiffeisen a déjà nettement réduit ses émissions de CO2 et compense les émissions restantes par des certificats de réduction de CO2. Raiffeisen a participé en 2020 au test de compatibilité climatique et en a publié les résultats.

Aujourd’hui, il est plus urgent que jamais de relever les défis que pose le changement climatique. Raiffeisen soutient activement le tournant énergétique, les efforts en matière de neutralité climatique de la Suisse ainsi que la réalisation des objectifs fixés par l’Accord de Paris sur le climat. En tant que membre fondateur de la Fondation pour le Climat, Raiffeisen contribue en outre depuis dix ans à ce que l’économie suisse soit plus climat-compatible.

Réduction des émissions de CO2
Le Groupe Raiffeisen s’est fixé comme objectif de réduire ses émissions de CO2 de 30% d’ici 2020 par rapport au niveau de 2012, un objectif qu’elle a dépassé fin 2020. Les émissions restantes, qui ne peuvent être réduites, sont compensées au niveau du Groupe. La compensation s’effectue via l’acquisition de crédits carbone (certificats de réduction de CO2) issus de projets de protection de l’environnement qui préviennent ou réduisent l’émission de CO2. Grâce aux certificats de réduction de CO2, Raiffeisen soutient différents projets encourageant le passage des combustibles fossiles aux énergies renouvelables.
Test de compatibilité climatique
Le test de compatibilité climatique permet aux banques, aux assurances et aux caisses de pension de mesurer la compatibilité de leurs flux financiers avec les objectifs fixés par l’Accord de Paris sur le climat. Ces derniers visent à limiter la hausse de la température mondiale à un niveau bien inférieur à 2° C. En tant que banque participante, Raiffeisen a publié ses résultats individuels. Ceux-ci indiquent que Raiffeisen investit relativement peu dans les actions et obligations d’entreprises appartenant, d’après l’enquête, à des secteurs à fortes émissions de carbone. Cela se chiffre à 6% pour les actions et à 2% pour les obligations. L’évaluation des investissements indique par ailleurs que Raiffeisen pourrait investir encore davantage dans des entreprises qui mettent en place des technologies peu émettrices de CO2 et qui se désengagent de celles qui en émettent beaucoup. Raiffeisen vise ainsi à renforcer la comptabilité climatique de ses flux financiers dans certains de ces secteurs. Les émissions issues des placements immobiliers de Raiffeisen, chiffrées à 9,6 kg/m2, sont d’ores et déjà inférieures à la valeur limite de 20 kg/m2. Conformément à la révision totale de la loi sur le CO2, ce seuil est applicable à compter de 2023 en cas de remplacement du système de chauffage. Raiffeisen intégrera les résultats du test à la mise en oeuvre de ses objectifs climatiques stratégiques.
Mesure standardisée des émissions

Raiffeisen a rejoint en 2020 l’initiative Partnership for Carbon Accounting Financials (PCAF). Ce standard mondial fournit aux banques, aux propriétaires et aux gérants de fortune un instrument de mesure des émissions de gaz à effet de serre en lien avec les crédits et les investissements. Raiffeisen utilisera ce standard pour effectuer des mesures reconnues et comparables des émissions causées par ses activités d’investissement et de financement et espère ainsi définir une base solide pour se fixer de nouveaux objectifs climatiques.

30%

L’objectif du Groupe de réduire ses émissions de CO2 de 30% par rapport à 2012 a été largement dépassé en 2020. Les émissions annuelles ont baissé depuis 2012 de plus de 7’000 tonnes.
En Suisse, huit maisons sur dix sont anciennes et présentent des lacunes plus ou moins grandes en matière d’efficience énergétique. L’imagerie thermique permet d’identifier d’éventuelles déperditions de chaleur.

Encourager la rénovation

Raiffeisen vit la durabilité non seulement en son propre sein mais elle souhaite encourager sa clientèle à adopter un mode de pensée et d’action écoresponsable.

Raiffeisen est la plus grande banque hypothécaire de Suisse et, de ce fait, le principal bailleur de fonds pour le financement du parc immobilier national. C’est pourquoi elle veut sensibiliser les propriétaires de logements au potentiel de rénovation énergétique à travers diverses initiatives. L’action «Image thermique» de Raiffeisen, réalisée pour la quatrième fois en 2020, en est un exemple.

Identifier les déperditions de chaleur grâce aux images thermiques

Les images thermiques sont une bonne solution pour détecter les éventuelles déperditions de chaleur de son logement. C’est la première étape à réaliser pour réduire la consommation énergétique d’un bien immobilier et les frais de chauffage. Des experts réalisent au moins six images. Les clientes et clients les reçoivent dans un dossier personnel qui comporte également des analyses et des conseils afin d’éliminer les points faibles. Depuis 2019, près de 15’000 clientes et clients ont bénéficié de cette offre.

Raiffeisen eVALO: une rénovation virtuelle pour des économies réelles
Raiffeisen eVALO est un simulateur de rénovation de bâtiment simple pour le conseiller de banque. L’évaluation énergétique de l’état actuel d’un bâtiment ancien, selon les critères du Certificat énergétique cantonal des bâtiments (CECB®), constitue la base pour simuler des mesures d’assainissement nécessaires. La conseillère ou le conseiller peut ainsi fournir à la cliente ou au client une première estimation en matière de mesures énergétiques se rapportant au bâtiment. L’outil d’analyse fournit divers scénarios de rénovation et émet des propositions concrètes, dont une analyse coûts-bénéfices.
Les partenariats encouragent les comportements respectueux du climat

Près de 60% de tous les systèmes de chauffage en Suisse fonctionnent actuellement encore aux énergies fossiles telles que le mazout ou le gaz. Pour atteindre les objectifs fixés par l’Accord de Paris sur le climat, 30’000 chauffages devront être remplacés chaque année d’ici 2050. Le programme «chauffez renouvelable» lancé par l’Office fédéral de l’énergie (OFEN) et SuisseEnergie soutient depuis 2020 les propriétaires privés dans le passage à des systèmes de chauffage fonctionnant aux énergies renouvelables en leur fournissant des conseils neutres et professionnels. Raiffeisen assure ici le rôle de partenaire économique stratégique et apporte son savoir-faire financier. Par ailleurs, la Fondation Suisse pour le Climat, dont Raiffeisen est un membre fondateur, apporte un soutien financier (montant par MWh de courant économisé) aux PME qui souhaitent mettre en place des mesures pour réduire leur consommation d’énergie.

Dominik Ebneter
Pilote pour la Rega et propriétaire d’une maison autosuffisante sur le plan énergétique.
Bref entretien
Bref entretien

L’efficacité énergétique en pratique

Vous avez construit une maison autosuffisante. Pourquoi est-ce le cas?

Je m’intéresse aux technologies environnementales et aux énergies renouvelables et suis passionné par l’utilisation avancée de l’énergie solaire. J’ai voulu conjuguer tout cela dans ma propre maison.

Vous venez de remporter le Prix Solaire Suisse pour la construction de votre maison de style traditionnel. Que signifie ce prix à vos yeux?

Le Prix Solaire Suisse vient confirmer la voie sur laquelle nous nous sommes engagés et montre que l’efficacité énergétique fonctionne dans la pratique. Cette récompense me réjouit énormément et j’espère que cela motivera d’autres maîtres d’ouvrage à miser eux aussi sur l’énergie solaire et le stockage de cette source de chaleur.

Avez-vous bénéficié de subventions pour le montage de vos installations photovoltaïques?

Oui, en effet, nous avons bénéficié de la rétribution unique fédérale (RU), à laquelle s’est ajoutée une subvention du canton d’Appenzell Rhodes-Intérieures pour notre nouveau bâtiment, dans le cadre de sa conformité avec le standard Minergie- A-ECO. A noter que la procédure administrative a été plutôt simple.

Dominik Ebneter
Pilote pour la Rega et propriétaire d’une maison autosuffisante sur le plan énergétique.

Poursuivre la lecture