Accéder directement à:

    Durabilité

    Raiffeisen veut générer une plus-value grâce aux valeurs coopératives qu’elle cultive durablement. En tant qu’entreprise, elle vise la prospérité économique sur le long terme tout en poursuivant les objectifs d’un développement durable.

    «Nous tenons à assumer notre responsabilité sociale et d’entreprise et voulons participer à l’émergence d’une place financière durable au bénéfice de toutes les parties prenantes.»

    Heinz Huber

    Président de la Direction de Raiffeisen Suisse

    La durabilité est depuis toujours une valeur fondamentale de Raiffeisen. C’est pourquoi elle constitue également un élément central de la stratégie du Groupe «Raiffeisen 2025». Raiffeisen- la responsabilité de ses actes et des potentielles répercussions de ses décisions sur la société et l’environnement. Conformément à son engagement en faveur de la durabilité, Raiffeisen limite sa consommation de ressources afin de les préserver pour les générations à venir. Raiffeisen fait en sorte que ses activités soient compatibles avec un développement durable. Concrètement, cela signifie que chacune de ses décisions tient compte des aspects écologiques, sociaux et économiques. Raiffeisen veut se différencier en tant que coopérative durable.

    Stratégie de durabilité

    En 2020 déjà, Raiffeisen a élaboré, en consultation avec des parties prenantes internes et externes, une stratégie en matière de durabilité à l’échelle du Groupe en vue de la mise en œuvre concrète des orientations définies dans le cadre de la stratégie du Groupe «Raiffeisen 2025». La Direction de Raiffeisen Suisse a approuvé cette stratégie, et le Conseil d’administration de Raiffeisen Suisse en a pris connaissance.
    La stratégie de durabilité définit dix principes directeurs, sur lesquels Raiffeisen s’appuie pour traiter les enjeux identifiés comme essentiels dans le cadre d’une analyse globale. Réalisée pour la première fois en 2018, cette analyse de pertinence est révisée chaque année depuis lors. Les principes directeurs du Groupe Raiffeisen intègrent aussi les Principes pour l’Investissement Responsable de l’Initiative Financière des Nations Unies pour l’Environnement (UNEP FI). Les objectifs de développement durable des Nations Unies (ONU) qui concernent Raiffeisen sont également inclus dans les principes directeurs de cette dernière.

    Objectifs de développement durable de l’ONU

    Les objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU s’adressent en premier lieu aux Etats. Néanmoins, ils invitent également les parties prenantes du monde entier à contribuer au développement durable. En tant qu’acteur majeur sur le marché du financement de biens immobiliers, Raiffeisen tient elle aussi à apporter sa contribution. Le parc immobilier financé par Raiffeisen occasionne environ un quart des émissions de CO2 générées par les immeubles en Suisse. Raiffeisen est dès lors particulièrement concernée par l’ODD 7 «Energie propre et d’un coût abordable» et l’ODD 13 «Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques». Elle attache une grande importance à la protection du climat et entend approfondir ces ODD cette année.
    En poursuivant sa stratégie de durabilité, Raiffeisen crée les conditions nécessaires pour améliorer sa performance en matière de durabilité, ce qui passe plus particulièrement par l’accroissement des effets positifs et la réduction des effets négatifs.

    Rapport sur les principes directeurs en matière de durabilité

    Raiffeisen expose ci-après les avancées accomplies en termes de mise en œuvre de sa stratégie de durabilité au cours de l’exercice sous revue dans le respect de ses dix principes directeurs. Conformément aux exigences des normes de divulgation de la Global Reporting Initiative (GRI), ce chapitre décrit les objectifs poursuivis par Raiffeisen en rapport avec les principes directeurs découlant des enjeux majeurs, les mesures prises durant l’exercice sous revue ainsi que les personnes responsables. Différents chiffres clés fournis dans ce chapitre et dans l’annexe au rapport de gestion 2021 permettent d’évaluer l’effet qu’exerce Raiffeisen sur les enjeux déterminants en matière de durabilité.

    Fixer des objectifs stratégiques

    Afin d’améliorer la performance en matière de durabilité de manière efficace et efficiente, il convient d’avoir des objectifs. Dans ce sens, Raiffeisen s’est fixé des objectifs concrets en rapport avec les principes directeurs de sa stratégie de durabilité.
    Principe directeurObjectifs stratégiques
    Fixer des objectifs stratégiquesLes objectifs, mesures et enjeux majeurs en matière de durabilité sont vérifiés chaque année en impliquant les parties prenantes.
    Renforcer la gouvernance d’entrepriseLa gestion de la durabilité conformément à la norme ISO 26000 est établie à l’échelle du Groupe jusqu’en 2021.
    Impliquer les parties prenantes externesRaiffeisen s’engage pour les initiatives et les organisations en faveur du développement durable qui sont déterminantes pour elle.
    Garantir la transparencePublication annuelle du rapport de durabilité selon les normes reconnues. Depuis 2020, conformément à la norme de la Global Reporting Initiative (GRI) «comprehensive», aux recommandations de la Task Force on Climate Related Financial Disclosures (TCFD) et aux Principes pour l’Investissement Responsable de l’Initiative Financière du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (UNEP FI).
    Respecter le cadre juridiqueAucune violation des réglementations ni des codes de conduite volontaires concernant les informations sur les produits et prestations, le blanchiment d’argent, la corruption, la fraude fiscale, les prescriptions en matière de liquidités, la protection des données clients ou la discrimination.
    Assurer la prospérité économique sur le long termeLe capital social de Raiffeisen est rémunéré de manière équitable.
    Le rating de crédit atteint par Raiffeisen est très bon.
    Créer des produits et des prestations durablesContrôle systématique en termes ESG de tous les produits et prestations de Raiffeisen et publication des informations ESG déterminantes à partir de 2022. Développement continu de la gamme de produits et prestations stipulés durables.
    Entretenir une relation ouverte et équitable avec la clientèle L’enquête annuelle menée auprès de la clientèle indique un haut degré de satisfaction quant à l’équité et à la transparence.
    Limiter les changements climatiquesRaiffeisen se fixe des objectifs climatiques scientifiquement fondés. Raiffeisen atteindra l’objectif «zéro émission nette» de CO2 d’ici 2050 au plus tard, et déjà d’ici 2030 dans le cadre de son activité.
    Renforcer les compétences et la diversité parmi les collaboratrices et collaborateursEvaluation des besoins en développement personnel de l’ensemble des collaboratrices et collaborateurs de Raiffeisen et à l’échelle de l’entreprise. Raiffeisen mesure et renforce la diversité parmi ses collaboratrices et collaborateurs à tous les échelons de cadres.
    Durant l’exercice sous revue, les parties prenantes impliquées ont confirmé les enjeux majeurs identifiés et les objectifs en matière de durabilité dans le cadre de la vérification annuelle.

    Renforcer la gouvernance d’entreprise

    Pour gérer la durabilité de manière efficace, il est important de pouvoir s’appuyer sur des structures organisationnelles, des responsabilités et des processus adéquats. Les responsabilités en matière de durabilité sont réparties au sein du Groupe Raiffeisen. Raiffeisen Suisse est responsable de l’orientation stratégique du Groupe dans le domaine de la durabilité. Elle tient compte des facteurs de durabilité dans la gestion des risques et développe l’offre de produits financiers durables. Raiffeisen Suisse assure la gestion du portefeuille de mandats de gestion de fortune ainsi que la représentation des questions de durabilité envers les parties prenantes externes et l’opinion publique. De plus, Raiffeisen Suisse conseille et soutient les Banques Raiffeisen en la matière.
    Le Conseil d’administration de Raiffeisen Suisse et toutes ses commissions traitent des questions de durabilité concernant le Groupe. La Direction de Raiffeisen Suisse applique les directives du Conseil d’administration. Le service Corporate Responsibility & Durabilité est rattaché à la présidence de la Direction de Raiffeisen Suisse. Ce service est notamment responsable des questions stratégiques ainsi que de la gestion de la durabilité à l’échelle du Groupe. Il est également chargé d’établir le rapport de durabilité. Il sert de point de contact interne et externe, et soutient le renforcement de la durabilité à travers des projets stratégiques. Corporate Responsibility & Durabilité rend compte au moins deux fois par an à la Direction et présente son rapport devant le Conseil d’administration et la commission stratégique du Conseil d’administration de Raiffeisen Suisse.
    Au cours de l’exercice sous revue, la gouvernance en matière de gestion de la durabilité au sein du Groupe Raiffeisen a été renforcée:
    • Afin de formaliser la gouvernance, Raiffeisen Suisse a rédigé et publié durant l’exercice sous revue un manuel intitulé «Gestion de la responsabilité d’entreprise et de la durabilité au sein du Groupe Raiffeisen», qui a été vérifié par l’agence externe INTEP. Principalement basé sur la norme ISO 26000 non certifiable, le manuel présente les conditions cadres, les processus et les organes responsables de la gestion de la durabilité à l’échelle du Groupe. Les 219 Banques Raiffeisen mettent en œuvre la durabilité au niveau local à l’intérieur de ce cadre.
    • Afin de renforcer l’activité responsable du Groupe, le Conseil d’administration de Raiffeisen Suisse formule des règles explicites une fois par an depuis 2020. Celles-ci visent en particulier à éviter que Raiffeisen Suisse n’engendre de sérieuses répercussions négatives sur l’environnement et la société au travers de ses activités, telles que l’octroi de crédit, l’émission de titres et le négoce de métaux précieux, ou de ses relations avec ses fournisseurs. Le processus d’examen de diligence mis en place à cet effet en 2021 au sein de Raiffeisen Suisse prévoit la possibilité de remonter des informations à la Direction. Il sera étendu à l’ensemble du Groupe dans le courant de l’année 2022. Pour pouvoir également vérifier systématiquement les incidences sociales et environnementales lors de l’introduction de nouveaux produits et prestations, le service Corporate Responsibility & Durabilité est impliqué dans les processus d’introduction des produits depuis l’exercice sous revue.

    Impliquer les parties prenantes externes

    Raiffeisen attache une grande importance au dialogue régulier et ouvert avec les différentes parties prenantes. Les Banques Raiffeisen sont très proches de leur clientèle du fait de leur structure coopérative et, grâce à leur ancrage local, elles entretiennent des liens étroits et des échanges réguliers avec les acteurs locaux. Au niveau de Raiffeisen Suisse, les parties prenantes internes et externes les plus impliquées dans la durabilité sont conviées à une réunion au moins une fois par an. Les enjeux majeurs et la stratégie ont été à nouveau vérifiés et confirmés dans ce cadre en 2021. Les projets stratégiques, comme l’orientation des opérations de placement vers la durabilité, la gestion de la durabilité selon la norme ISO 26000 et la mise en place d’un examen de diligence, ont été bien accueillis. Tout comme Raiffeisen, les différentes parties prenantes considèrent les problématiques telles que la biodiversité et les droits humains comme les défis de demain. Raiffeisen a approfondi ces deux thématiques durant l’exercice sous revue. Le respect des droits humains est abordé dans le manuel consacré à la gestion de la durabilité à l’échelle du Groupe. Enfin, l’appauvrissement de la biodiversité a fait l’objet d’une première analyse en termes de risques.

    Organisations et initiatives nationales et internationales

    Raiffeisen Suisse a institutionnalisé l’échange avec différentes parties prenantes, notamment par le biais de son adhésion à des organisations et à des initiatives nationales et internationales. Raiffeisen Suisse est membre des organisations suivantes: Swiss Sustainable Finance, l’Association pour une économie durable (öbu), la Fondation Suisse pour le Climat, le comité Green and Sustainable Finance du groupement européen des banques coopératives European Association of Co-Operative Banks et la Swiss Better Gold Association. Pour renforcer la durabilité et atteindre ses objectifs stratégiques en la matière, Raiffeisen a signé en 2021 les Principes pour l’Investissement Responsable (PRB) de l’Initiative Financière du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (UNEP FI). Par ailleurs, Raiffeisen tient compte des recommandations de la TCFD et a rejoint l’initiative Partnership on Carbon Accounting Financials (PCAF) en 2021. Elles confirment les engagements stratégiques de Raiffeisen et renforcent ses orientations sur le plan opérationnel, en particulier dans le domaine du changement climatique et des obligations de faire rapport.

    Engagement local

    L’ancrage local et ainsi l’échange avec des parties prenantes et le soutien de leur action au niveau du tissu économique local, de la culture et du sport constituent un principe essentiel de la philosophie du Groupe Raiffeisen. Ils caractérisent son modèle d’affaires décentralisé. Cet engagement commun soutient l’objectif d’une Suisse durable et exerce une incidence positive sur le quotidien de notre clientèle et des parties prenantes externes. Cette approche, qui intervient notamment dans notre engagement en matière de sponsoring et dans l’octroi de dons, consolide la marque Raiffeisen à travers toute la Suisse. Elle se traduit par exemple par le soutien apporté à quelque 20’000 jeunes sportives et sportifs dans le monde du ski. En outre, Raiffeisen fait preuve d’un engagement fort en faveur du Passeport Musées, qui permet d’accéder gratuitement à plus de 500 musées partenaires. L’engagement du Groupe Raiffeisen en matière de sponsoring représente environ 23 millions de francs par année. De plus, les contributions et dons en faveur de l’économie, la société et la culture se chiffrent à quelque six millions de francs. Depuis 2017, avec heroslocaux.ch, Raiffeisen offre aussi une plateforme gratuite qui permet de financer des projets locaux de manière participative. Près de 30 millions de francs de dons ont ainsi été récoltés jusqu’à fin 2021 pour lancer plus de 1’700 projets. Raiffeisen souhaite également encourager l’engagement responsable de ses collaboratrices et collaborateurs en faveur de la culture, du sport et de la société. Conformément à son Règlement du personnel, elle leur octroie ainsi du temps, en accord avec leur hiérarchie, pour assumer des tâches publiques pendant leurs heures de travail.

    Financement transparent des partis

    Comme ces dernières années, Raiffeisen a également contribué au fonctionnement du système politique suisse par son financement des partis durant l’exercice sous revue. Le modèle de soutien est transparent: chaque année, Raiffeisen verse 246’000 francs à l’ensemble des partis représentés à l’Assemblée fédérale. Les fonds sont affectés pour moitié au Conseil national et au Conseil des Etats, et sont ensuite attribués aux partis en fonction du nombre de sièges qu’ils occupent. Cette répartition permet de tenir compte de l’équivalence des deux chambres ainsi que du système fédéraliste décentralisé de la Suisse. Les partis n’ont pas d’obligation de rendre compte quant à l’usage qu’ils font de ces contributions. Le versement n’a pas vocation à s’assurer des appuis politiques ni à conditionner des votes.

    Garantir la transparence

    La transparence est une notion essentielle pour le Groupe Raiffeisen organisé sous forme de coopérative. Raiffeisen entend satisfaire à des standards élevés lors de la divulgation de sa durabilité. Raiffeisen tient compte non seulement des normes de la GRI «comprehensive» depuis 2018, mais aussi dès 2020 aussi des Principes pour l’Investissement Responsable de l’UNEP FI et des recommandations de la TCFD. L’index du contenu GRI, ponctuellement assorti d’informations complémentaires, la divulgation selon la TCFD et une interprétation des Principes pour l’Investissement Responsable sont fournis dans l’annexe au rapport de gestion 2021.
    Par ailleurs, Raiffeisen respecte les normes de durabilité et les directives spécifiques en matière de transparence que sont le label de qualité AA plus de la Fondation «Accès pour tous» pour son e-banking ainsi que le Code européen de transparence pour ses fonds durables.
    Nos efforts pour renforcer la durabilité au sein du Groupe et assurer l’établissement de rapports transparents à ce sujet sont récompensés. En effet, le Groupe Raiffeisen s’est fait une place dans le peloton de tête lors de la deuxième analyse de durabilité des 15 plus grandes banques de détail de Suisse effectuée par le WWF Suisse en collaboration avec PricewaterhouseCoopers SA (PwC). Il a ainsi été qualifié d’«en phase avec son temps» en matière de durabilité malgré des critères d’analyse plus stricts que lors de la première étude. Par ailleurs, Raiffeisen a reçu pour la première fois le label «Prime» dans le cadre de l’ISS ESG Rating, établi par l’agence spécialisée dans la durabilité de la société de conseil en vote Institutional Shareholder Services (ISS), et se classe ainsi parmi les 10% de tête du groupe de comparaison. Le rating est basé sur les informations publiées par Raiffeisen Suisse pour l’ensemble du Groupe.

    Respecter le cadre juridique

    Raiffeisen est une entreprise coopérative orientée sur le marché suisse qui respecte le système juridique suisse et les droits humains ainsi que les normes environnementales et les principes de l’économie de marché.

    Compliance

    Le secteur bancaire est fortement réglementé en Suisse. Pour mettre en œuvre les prescriptions réglementaires, le Groupe Raiffeisen se conforme à la législation ainsi qu’aux normes et processus de la place financière. Dans le cadre des directives et processus applicables, l’ensemble des collaboratrices et collaborateurs sont tenus, principalement sous leur propre responsabilité, de respecter les règles de compliance et d’éviter tout risque en la matière dans leur propre domaine d’activité. Ils signalent ainsi les éventuelles irrégularités soit au secteur Legal & Compliance compétent de Raiffeisen Suisse, soit au/à la responsable compliance de leur propre Banque Raiffeisen. Les risques doivent être identifiés, évalués et documentés. Les mécanismes de gestion nécessaires sont définis. Le secteur Legal & Compliance de Raiffeisen Suisse surveille l’évolution des risques juridiques à l’échelle du Groupe et établit un rapport sur ces principaux risques. Il adresse ce dernier chaque semestre à la Direction de Raiffeisen Suisse et à la Commission des risques ainsi que chaque année à l’ensemble du Conseil d’administration de Raiffeisen Suisse.

    Lutte contre la corruption

    Les instances réglementaires sont éminemment vigilantes en matière de lutte contre la corruption, le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. La corruption compromet l’Etat de droit, et favorise l’inefficacité et la distorsion de la concurrence. Le Groupe Raiffeisen entend se prémunir des cas de corruption en prenant des mesures préventives. Chaque instance connaît ses responsabilités en matière de prévention de la corruption. Elles sont inscrites dans des directives internes et assumées par chacune des Banques Raiffeisen au niveau de son rayon d’activité respectif. Un ensemble de directives internes strictes régissent les relations d’affaires avec les personnes exposées politiquement, la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme ainsi que le respect de la législation en vigueur dans le domaine des sanctions économiques et commerciales. Raiffeisen Suisse et les Banques Raiffeisen répondent de la mise en œuvre des mesures de prévention du blanchiment d’argent. Chaque Banque Raiffeisen a une ou un responsable compliance et une préposée ou un préposé à la lutte contre le blanchiment d’argent. Ces collaboratrices et collaborateurs sont formés chaque année et bénéficient d’un soutien spécialisé de la part de Raiffeisen Suisse. En cas de suspicion de blanchiment d’argent et/ou de financement du terrorisme, les Banques Raiffeisen font, en concertation avec Raiffeisen Suisse, part de leurs soupçons au Bureau de communication en matière de blanchiment d’argent. Raiffeisen Suisse coordonne les autres mesures et prête assistance aux Banques Raiffeisen dans la mise en œuvre des mesures nécessaires. L’ensemble des collaboratrices et collaborateurs de Raiffeisen Suisse et de Raiffeisen Caisse de retraite ainsi que tous les membres des organes de contrôle reçoivent, avec le Règlement du personnel, des directives internes relatives aux conflits d’intérêts et à la corruption active et passive. Les nouveaux membres du personnel sont formés en conséquence. Les Banques adoptent l’approche de Raiffeisen Suisse, ou elles élaborent elles-mêmes une approche alternative équivalente. Les partenaires commerciaux qui fournissent des biens et/ou services à Raiffeisen sont par ailleurs informés des stratégies et des mesures engagées dans le cadre de la lutte contre la corruption. Chaque présidente ou président de la direction d’une Banque Raiffeisen dresse des analyses périodiques du risque lié au blanchiment d’argent et au financement du terrorisme, et ce conformément aux prescriptions de Raiffeisen Suisse, à laquelle elle ou il adresse également son rapport. Le service Legal & Compliance de Raiffeisen Suisse surveille l’évolution à l’échelle du Groupe et établit un rapport sur les principaux risques chaque trimestre à destination de la Commission des risques et du Conseil d’administration de Raiffeisen Suisse.

    Approvisionnement

    Durant l’exercice sous revue, Raiffeisen a renforcé son code de conduite pour les fournisseurs, qui fait partie du nouveau règlement interne «Conduite responsable de l’entreprise». Raiffeisen y formule les principes que doivent respecter ses fournisseurs, leurs collaboratrices et collaborateurs ainsi que tous leurs sous-traitants et le personnel de ces derniers, notamment concernant le travail des enfants. Ainsi, l’engagement d’enfants de moins de 15 ans est proscrit, tout comme le travail des enfants n’est pas toléré auprès des sous-traitants et fournisseurs.
    La chaîne d’approvisionnement de Raiffeisen se concentre majoritairement sur la Suisse, dans la mesure du possible, et concerne aussi bien les produits financiers de tiers que les approvisionnements pour l’exploitation bancaire. Raiffeisen commercialise ses propres produits financiers ainsi que ceux de prestataires tiers, y compris des fonds de placement, des produits structurés et des placements directs. Les principaux postes d’acquisition pour l’exploitation du réseau d’agences bancaires sont l’immobilier, le matériel informatique et les logiciels, les prestations, le mobilier et la flotte automobile.
    Raiffeisen contrôle le respect du cadre juridique sur la base de chiffres clés sélectionnés (cf. tableau ci-dessous). Raiffeisen estime que ces résultats sont positifs pour l’exercice sous revue et ne constate de ce fait aucun besoin concret d’agir en la matière.

    Activité commerciale responsable

    Indicateur GRI2021
    Conformité socio-économique
    Amendes et sanctions non monétaires subies pour non-conformité aux législations et/ou réglementations dans le domaine social et économiqueGRI 419-10
    Lutte contre la corruption
    Nombre total et pourcentage des Banques Raiffeisen et succursales ayant déployé des mécanismes de détection de la corruptionGRI 205-1100%
    Risques significatifs liés à la corruption identifiés lors de l’évaluation des risquesGRI 205-10
    Nombre total et nature de cas avérés de corruptionGRI 205-30

    Assurer la prospérité économique sur le long terme

    Troisième groupe bancaire de Suisse, Raiffeisen emploie plus de 11’000 personnes, verse des salaires, des cotisations aux caisses de pension et des impôts. Elle soutient aussi des initiatives et des organisations d’utilité publique. C’est également grâce à ses produits et services financiers, et par le biais de l’approvisionnement, que le Groupe contribue à la création de valeur sur le plan local, régional et national, au bénéfice des sociétaires, des clientes et clients et de la société toute entière. Les sociétaires bénéficient, pour certaines opérations bancaires, de conditions particulièrement attractives ainsi que d’autres avantages sociétaires. La rémunération des collaboratrices et collaborateurs de Raiffeisen est équitable et conforme au marché. La caisse de pension veut maintenir un taux de couverture qui ne passe pas sous la barre des 100% et détermine les bases techniques de manière à garantir aux générations futures des rentes sûres et appropriées. Le Groupe Raiffeisen paie des impôts dans toute la Suisse au niveau communal, cantonal et fédéral. Raiffeisen ne reçoit aucune aide publique et n’est pas soutenue par des garanties d’Etat. En s’orientant vers un succès économique pérenne, Raiffeisen entend être une partenaire fiable sur le long terme pour ses parties prenantes. Les sujets liés à la performance économique de Raiffeisen sont de nature très variée et sont donc traités par différents services du Groupe.
    Le Groupe Raiffeisen, de par sa structure coopérative, a pour philosophie de ne pas rechercher le profit et la croissance à tout prix, mais vise la réussite durable à long terme. La performance économique, réalisée de manière décentralisée par les Banques Raiffeisen et Raiffeisen Suisse, et l’orientation en faveur de la réussite durable sur le long terme sont directement liées au modèle du Groupe Raiffeisen basé sur l’autonomie des Banques. Le compte de la valeur ajoutée illustre bien la bonne performance économique du Groupe Raiffeisen pendant l’exercice sous revue.

    Compte de la valeur ajoutée

    en mio CHFen %
    2020202120202021
    Origine de la valeur ajoutée
    Résultat de l’entreprise (= produit opérationnel)3'0603'383100,0100,0
    Autres charges d’exploitation-480-50315,714,9
    Produits extraordinaires690,20,3
    Charges extraordinaires-2-1-0,1-0,0
    Valeur ajoutée brute2'5842'88884,485,4
    Corrections de valeur sur participations, amortissements sur immobilisations corporelles et valeurs immatérielles-274-2179,06,4
    Variations des provisions et autres corrections de valeur, pertes-2-30,10,1
    Valeur ajoutée nette2'3082'66875,478,9
    Distribution de la valeur ajoutée
    Collaborateurs (charges de personnel)1'3371'39257,952,2
    Sociétaires (rémunération des parts soc.: proposition soumise à l’AG)65672,82,5
    Pouvoirs publics1191835,26,9
    dont impôts sur le capital et sur les revenus1301445,65,4
    dont constitution/dissolution de provisions pour impôts latents-1139-0,51,5
    Renforcement des réserves (autofinancement)7871'02634,138,5
    Valeur ajoutée répartie2'3082'668100,0100,0
    Compte de la valeur ajoutée – chiffres clés
    unité20202021
    Valeur ajoutée brute par poste à plein temps en KCHF11000 CHF275301
    Valeur ajoutée nette par poste à plein temps en KCHF11000 CHF246278
    Postes à pleins temps (moyenne)numéro9'3939'610
    1 Calculée sur la base des effectifs moyens. Base pour les données: chiffres clés extraits du rapport financier. Pour la méthode de calcul, cf. également la note 1 dans le tableau Chiffres clés du Groupe Raiffeisen du Rapport de situation, Collaborateurs.

    Créer des produits et des prestations durables

    Les facteurs écologiques et sociétaux ont un impact sur les risques mais créent aussi des opportunités. Le Groupe tient compte de ces facteurs lors de la composition de ses produits et services financiers et satisfait ainsi également les besoins croissants de la clientèle en matière de produits et de prestations durables.

    Sensibilisation de la clientèle dans le cadre des opérations hypothécaires

    Dans le but de disposer d’une vision claire des besoins de la clientèle en matière de nouveaux produits et services, Raiffeisen mène chaque année depuis 2011 une étude consacrée aux questions énergétiques et climatiques, intitulée «Baromètre des consommateurs d’énergies renouvelables». En 2021, ce sondage représentatif auprès de la population suisse a été réalisé en collaboration avec l’Université de St-Gall et SuisseEnergie. Ses principaux résultats révèlent entre autres que la protection du climat reste une préoccupation majeure pour neuf personnes interrogées sur dix. Une grande partie des personnes interrogées ont déclaré être prêtes à investir dans des systèmes de chauffage écologiques, des installations photovoltaïques (IPV) ou dans l’électromobilité.
    Raiffeisen voit son rôle dans le renforcement de la durabilité en matière d’opérations hypothécaires, notamment dans la sensibilisation de ses clientes et clients au potentiel d’accroissement de l’efficience énergétique et de réduction des émissions de CO2 ainsi que dans la présentation de solutions de financement correspondantes. Raiffeisen a été la première banque à intégrer de façon systématique l’évaluation énergétique immobilière au conseil en hypothèques. Ses clientes et clients peuvent se baser sur cette évaluation pour se faire une meilleure idée de l’isolation thermique de leur maison. Le planificateur de rénovation de Raiffeisen RAImo leur permet d’identifier un éventuel besoin d’investir et d’effectuer des simulations à des fins de rénovation. En 2021, Raiffeisen a également soutenu le programme fédéral «Chauffez renouvelable» de SuisseEnergie. L’objectif de ce programme est de soutenir les propriétaires dans le passage à des systèmes de chauffage fonctionnant avec des énergies renouvelables, en leur fournissant des conseils indépendants et professionnels. Raiffeisen assure, en l’occurrence, le rôle de partenaire stratégique et apporte son savoir-faire financier. Par ailleurs, les Banques Raiffeisen et les Succursales ont proposé à leurs clientes et clients de faire faire des images thermiques à un prix avantageux ainsi qu’une évaluation des économies d’énergie potentielles.

    Instruments et initiatives de sensibilisation

    201920202021
    Rénovation énergétique et impact sur le climat
    CECB® Plus délivrés à tarif préférentiel durant l’exercice sous revue11464630
    Images thermiques réalisées dans le cadre des campagnes terminées durant l’exercice sous revue11'3007'8007'400
    Conseils eValo en matière d’efficacité énergétique de biens immobiliers21'7951'1231'969
    Planificateur de rénovation Raiffeisen(RAImo)3001'882
    1 Le programme a été arrêté à l’échelle du Groupe; certaines Banques Raiffeisen le poursuivent à titre individuel.
    2 Moins de conseils ont été dispensés en 2020 du fait de la pandémie.
    3 Le planificateur de rénovation de Raiffeisen a été lancé en mars 2021 comme nouvelle offre numérique au sein de l’écosystème Logement.

    Normes sociales et environnementales applicables à la clientèle entreprises

    Les mesures de sensibilisation de Raiffeisen concernant la durabilité s’étendent également aux opérations avec la clientèle entreprises. Depuis quatre ans, Raiffeisen décerne aux entrepreneuses et entrepreneurs de chaque région des prix pour lesquels plus de 160 PME ont, à ce jour, soumis leur candidature. Les vainqueurs sont désignés parmi les finalistes sélectionnés par un jury de spécialistes lors de la cérémonie de remise des prix qui a lieu dans chaque région. Les entreprises récompensées sont celles qui ont su convaincre par leur modèle d’affaires clairvoyant et responsable. Les PME sociétaires de Raiffeisen profitent également d’une première analyse gratuite menée par une experte ou un expert de l’Agence de l’énergie pour l’économie (AEnEC), dont le but est d’examiner le potentiel d’économies par rapport aux coûts énergétiques.
    95,6% de la clientèle entreprises de Raiffeisen est domiciliée en Suisse. Les 218‘000 clients entreprises, principalement des PME, ( tableau «Structure de la clientèle») sont régulées en conséquence pour les questions écologiques, sociétales et de gouvernance, de manière plutôt efficace et efficiente. Raiffeisen est donc exposée à un risque assez faible que sa clientèle entreprises engendre, au travers de son activité, de sérieuses répercussions négatives sur l’environnement ou la société.

    Acquisition responsable de l’or

    Raiffeisen propose à sa clientèle des métaux précieux tels que de l’or et de l’argent. Au cours de l’exercice sous revue, l’approche «Responsibly Sourced & Traceable» a été introduite en matière d’acquisition d’or pour tous les lingots de Raiffeisen. Elle permet de remonter avec précision jusqu’à l’origine du métal et met l’accent sur la compatibilité environnementale et sociale des entreprises intervenant dans la chaîne d’approvisionnement. Les clientes et clients peuvent consulter en ligne les informations relatives à la chaîne d’approvisionnement des lingots d’or de Raiffeisen.

    Des solutions de placement et de prévoyance durables

    Depuis le lancement des premiers fonds Futura il y a 20 ans et le développement de la gamme de fonds qui a suivi, Raiffeisen propose à ses clientes et clients la possibilité d’investir leurs capitaux de placement et de prévoyance de façon durable et systématique. Depuis 2013, l’ensemble de la clientèle de prévoyance et de placement est invitée, lors d’un entretien conseil ou d’un bilan de situation périodique, à s’exprimer sur ses affinités en matière de durabilité. Si elle le souhaite, elle peut également profiter d’un conseil en la matière. En 2019, la gamme de fonds de prévoyance a été intégralement axée sur la durabilité. En juillet 2021, pratiquement toute la gamme de fonds de placement a également été adaptée à Futura. Les fonds qui n’étaient pas durables ont été fusionnés avec des fonds Futura existants ou, dans le cas des fonds stratégiques, ils ont été repositionnés moyennant une nouvelle appellation et une politique de placement plus durable. En conséquence, la part des fonds Futura dans le volume total des fonds Raiffeisen est passée de 71% à environ 94%. Le volume des fonds de prévoyance et de placement Futura a progressé de 4,7 milliards de francs en 2021 (performance comprise). Le volume des mandats de gestion de fortune Futura a augmenté de 166% durant la période sous revue, pour s’établir à 1,4 milliard de francs.
    En avril 2021, la possibilité d’investir dans un portefeuille entièrement axé sur la durabilité a été créée dans l’application de gestion de fortune «Raiffeisen Rio. Depuis l’introduction de l’axe thématique «Green Energy», les utilisatrices et utilisateurs de cette solution numérique peuvent en outre mettre un accent prioritaire supplémentaire sur la durabilité dans leur portefeuille. D’autres axes thématiques centrés sur la durabilité suivront à l’avenir.
    Raiffeisen collabore avec l’agence de notation indépendante Inrate pour effectuer les recherches en matière de durabilité sur lesquelles reposent les solutions de placement et de prévoyance Futura.
    Conformément à l’approche actuelle de durabilité Futura de Raiffeisen, nous vérifions l’impact écologique et sociétal des valeurs patrimoniales tout au long de leur cycle de vie. Cette approche consiste entre autres à évaluer la volonté et la capacité des entreprises à prendre des mesures efficaces afin d’améliorer continuellement leur performance en matière de durabilité. Les spécificités écologiques et sociales des différents secteurs sont prises en compte par le biais d’une pondération appropriée. Pour les fonds Futura, Raiffeisen s’appuie sur un catalogue d’exigences rigoureux en matière de durabilité et écarte certains risques dans des secteurs tels que l’armement, le tabac, l’alcool, l’énergie nucléaire ou les jeux de hasard, de façon systématique, au moyen de critères d’exclusion préétablis. Les Etats sont eux aussi évalués du point de vue de l’environnement, de la société et de la gouvernance et soumis à des critères d’exclusion spécifiquement définis. Ces critères portent entre autres sur l’application de la peine de mort, la corruption, les sanctions économiques et les violations d’accords internationaux. Quant au fonds immobilier Futura Immo, les biens immobiliers sont examinés sur la base de critères de durabilité définis qui intègrent notamment la qualité de leur emplacement et de la construction ainsi que l’utilisation efficace des ressources.
    Par ailleurs, depuis l’automne 2020, Raiffeisen applique le plein exercice actif des droits de vote pour tous les fonds de placement Futura dotés d’une part d’actions. Pour les actions suisses, ces fonds suivent les recommandations d’Ethos, la Fondation suisse pour un développement durable. Pour toutes les autres actions, ils suivent celles d’Institutional Shareholder Services (ISS).
    Pour les investisseuses et investisseurs, Raiffeisen Suisse a placé en avril 2019 la première obligation durable ou «sustainability bond» sur le marché suisse des capitaux. Elle permet aux investisseuses et investisseurs de placer leur argent dans des immeubles d’habitation d’utilité publique, efficients sur le plan énergétique et à faibles émissions.
    En outre, le nouveau fonds «Raiffeisen ETF – Solid Gold Responsibly Sourced & Traceable» a été lancé durant l’exercice sous revue. Garant d’une acquisition d’or responsable et de la transparence dans la chaîne d’approvisionnement, celui-ci investit dans de l’or sélectionné selon l’approche «Responsibly Sourced & Traceable».
    L’afflux continu de fonds de la clientèle pour les produits de placement durables et l’intérêt porté à une organisation durable des flux financiers se reflètent également dans les chiffres clés des produits et prestations durables. Ceux-ci confortent Raiffeisen dans sa stratégie d’étoffer cette gamme. En parallèle, Raiffeisen a aussi pour objectif de divulguer systématiquement les informations de durabilité déterminantes pour les produits et les prestations. Raiffeisen estime que la coopération avec des partenaires externes indépendants pour le contrôle des valeurs patrimoniales et l’exercice du droit de vote dans le domaine des placements et de la prévoyance est positive et elle entend donc la maintenir.

    Produits d’utilité écologique et sociétale spécifique

    Unité31.12.201931.12.202031.12.2021
    Produits de placement
    Fonds durables (fonds Futura) en mio CHF7'753,58'725,713'545,8
    Part dans le volume de tous les fonds Raiffeisenpourcentage67,771,694,7
    Part dans le volume de dépôtpourcentage20,521,927,9
    Fonds de développement1 en mio CHF252,3194,5171,9
    Part dans le volume de dépôt pourcentage0,70,70,4
    Produits structurés privilégiant la durabilité en mio CHF12,315,440,5
    Gestion de fortune Raiffeisen
    Volume des mandats de gestion de fortune durable Futuraen mio CHF253,2535,51'427,8
    Part dans l’ensemble des mandats de gestion de fortunepourcentage19,222,321,9
    Opérations de leasing2
    Leasing à tarif préférentiel pour les investissements de remplacement concernant les camions répondant à la norme d’émission Euro 6 en mio CHF10,75,80,0
    Part du volume de leasing total dévolue aux poids-lourdspourcentage8,67,50,0
    Obligations Raiffeisen
    Sustainability Bond Raiffeisen3en mio CHF100,0100,0100,0
    1 Des fonds de placement de responsAbility Investments AG sont mentionnés ici parce que Raiffeisen Suisse en détient des participations. Les valeurs indiquées se réfèrent au volume mentionné dans les dépôts de la clientèle Raiffeisen. Cette valeur de référence reproduit la performance et la responsabilité de Raiffeisen dans la distribution de fonds responsAbility.
    2 En 2021, Raiffeisen Leasing a mis l’accent sur l’élargissement de son portefeuille de biens dans le domaine des financements par leasing plus durables.
    3 0,125% Sustainability Bond; remboursement à la valeur nominale le 7 mai 2024.
    Raiffeisen Caisse de retraite est une entité juridique autonome et indépendante qui assure la gestion à titre fiduciaire des capitaux de prévoyance de plus de 10’000 assurées et assurés aux termes de la loi fédérale sur la prévoyance professionnelle et au regard d’aspects de durabilité.

    Entretenir une relation ouverte et équitable avec la clientèle

    Conformément à sa philosophie, le Groupe Raiffeisen attache de l’importance à l’équité, à la fiabilité et à la transparence dans ses relations d’affaires. Raiffeisen entretient dès lors des rapports professionnels, ouverts et équitables avec ses clientes et clients. Dans ce sens, les produits de Raiffeisen sont simples et compréhensibles, le rapport qualité-prix est équitable et les tarifs sont communiqués de façon transparente. C’est uniquement sur cette base que les clientes et clients peuvent prendre des décisions en toute connaissance de cause.

    Structure de la clientèle (par domicile, segment, secteur)

    31.12.2021Nombre en 1'000Part en %
    Nombre total de clientes et clients3'606100,0
    Clientèle privée et de placement3'38894,0
    Domicile
    Suisse3'30597,6
    Pays voisins de la Suisse672,0
    Autres160,5
    Segment
    Clientèle privée3'01188,9
    Clientèle de placement37711,1
    Clientèle entreprises2186,05
    Domicile
    Suisse208,495,6
    Pays voisins de la Suisse8,63,9
    Autres1,00,5
    Segment
    Indépendants68,131,2
    Petites entreprises117,553,9
    Entreprises moyennes à grandes3,01,4
    Sociétés immobilières20,59,4
    Collectivités de droit public8,94,1

    Transparence et équité

    Le secteur financier se distingue par sa complexité, d’où la forte réglementation du marketing des produits des prestataires de services financiers en Suisse. Appliquées par Raiffeisen, ces prescriptions favorisent l’équité et la transparence. Raiffeisen pratique aussi l’autorégulation. Au sein du Groupe Raiffeisen, ce sont en premier lieu le secteur Marketing du département Banques Raiffeisen Services et le secteur Conseil & Distribution du département Produits & Investment Services qui sont chargés de gérer ces enjeux. Les réglementations applicables à l’étranger sont, si nécessaire, également prises en compte.
    97,6% des clientes et clients de Raiffeisen sont domiciliés en Suisse ( cf. tableau «Structure de la clientèle»). Chez Raiffeisen, une offre de produits cibles est en principe définie pour chaque segment de clientèle, mais les produits et services non inclus doivent uniquement être proposés aux clientes et clients du segment concerné à leur demande expresse. De manière générale, Raiffeisen applique le principe suivant: «La sécurité d’abord, la rentabilité ensuite, et enfin seulement la croissance», et les conseillères et conseillers clientèle sont régulièrement formés en conséquence. Grâce à ces approches, Raiffeisen présente une offre de produits facile à comprendre, basée sur des tarifs équitables et avec un haut degré de transparence, ce qui favorise l’orientation vers la clientèle, la confiance mutuelle et les relations clients à long terme. Pour assurer une équité et une transparence suffisantes et perçues en tant que telles par les clientes et clients, Raiffeisen consulte régulièrement sa clientèle depuis 2020. Dans le cadre de ce sondage, les clientes et clients sont invités à juger concrètement si Raiffeisen entretient une relation équitable avec eux, si elle leur fournit des informations compréhensibles et transparentes et si elle est perçue comme une entreprise durable et responsable. Les résultats indiquent qu’en comparaison avec la concurrence, Raiffeisen a de nouveau été perçue comme une société financière à caractère hautement durable et responsable en 2021, non seulement parmi sa propre clientèle, mais aussi parmi l’ensemble de la population suisse. Notre objectif consiste à maintenir ce haut niveau de satisfaction.

    Protection des données clients

    Au regard d’une relation client ouverte et équitable, il est important d’aborder le sujet de la protection des données clients. Les banques détiennent des données clients sensibles. Raiffeisen accorde donc la plus haute priorité à la protection de ces données. Les clientes et clients font confiance à leur banque pour qu’elle respecte les prescriptions légales et réglementaires, et qu’elle gère les données de manière responsable, en les protégeant au mieux. En raison de sa responsabilité systémique en termes de compliance, Raiffeisen Suisse est l’instance centrale compétente pour la «protection des données clients» au sein du Groupe et elle applique un système de gestion de la sécurité de l’information (SGSI), basé sur la norme ISO 27001. L’objectif consiste à préserver la confidentialité, l’intégrité et la disponibilité des informations à tout instant. La sécurité de l’information est contrôlée en permanence et renforcée lorsque cela est nécessaire. Raiffeisen Suisse réalise chaque année plusieurs projets pour consolider sa capacité à résister aux cyberattaques. Elle a désigné à cet effet un préposé à la protection des données, responsable à l’échelle du Groupe, qui est chargé de garantir le respect des critères prévus par la loi sur la protection des données. Les dispositions en matière de protection et de sécurité des données sont régies par des directives internes. Les exigences concernant les données clients sont conformes à la loi sur la protection des données et aux prescriptions édictées par la FINMA. Dans le cadre d’un processus d’amélioration continu, le Groupe Raiffeisen adapte en permanence les mesures de protection des données clients à la situation actuelle. En 2021, il a notamment affiné ses critères de filtre. Les effectifs de l’équipe Information Security, qui est responsable de la prévention des pertes de données (Data Leakage Prevention ou DLP), ont été renforcés. Le Groupe surveille en outre des canaux supplémentaires, tels que le téléchargement de données et l’impression de fichiers. Suite à la mise en place d’un mode de blocage, les e-mails filtrés par DLP doivent désormais être validés sciemment en interne. Par ailleurs, des formations annuelles obligatoires de sensibilisation à la sécurité de l’information sont organisées et mises à jour régulièrement.
    Le degré de satisfaction de la clientèle recueilli par sondage, le processus en place pour les réclamations de la clientèle et le nombre d’infractions aux réglementations sont autant d’indicateurs sur les éventuelles lacunes que peuvent présenter ces processus. Les chiffres clés renseignés dans le tableau n’indiquent pas de besoin urgent d’agir en matière d’équité et de transparence au niveau des relations clients.
    Activité commerciale responsable
    Indicateur GRI20202021
    Commercialisation et étiquetage
    Nombre total de cas de non-conformité aux réglementations et/ou codes volontaires concernant les informations sur les produits et services et l’étiquetageGRI 417-200
    Nombre total de cas de non-conformité concernant la communication marketingGRI 417-300
    Confidentialité des données clients
    Plaintes provenant de tiers et d’autorités de régulationGRI 418-101
    Incidents graves recensés par Data Leakage Prevention (DLP) interneGRI 418-100
    Alertes recensées par le système interne Data Leakage PreventionGRI 418-12'964'5715'939'2531
    1 Cette augmentation s’explique par l’élargissement des critères de filtre. Un système de scoring déclenche les alertes DLP selon des règles bien déterminées. Une alerte ne signifie pas automatiquement qu’il y a eu violation des prescriptions.

    Limiter les changements climatiques

    L’émission ininterrompue de gaz à effet de serre provoque un réchauffement climatique qui s’accompagne de dommages graves et irréversibles pour l’être humain et l’environnement. L’exploitation des 820 agences tout comme les déplacements professionnels du personnel de notre Groupe, le transport de marchandises ainsi que les processus en amont et en aval occasionnent des émissions de CO2.

    Réduction des émissions directes de CO2

    Raiffeisen soutient les objectifs fixés par l’Accord de Paris sur le climat, la transition énergétique et les efforts en matière de neutralité climatique de la Suisse. Raiffeisen entend atteindre l’objectif «zéro émission nette» d’ici 2050, et même dès 2030 dans le cadre de son activité. Depuis 2012, Raiffeisen a réduit de plus de 30% ses émissions de CO2 (périmètre 1 à périmètre 3 réunis; – cf. tableau «Gestion d’entreprise responsable»). Pendant l’exercice sous revue, les émissions de CO2 ont diminué de 4,8% par rapport à l’exercice précédent. Le fait d’avoir respecté les normes énergétiques, de mobilité, de ressources et d’approvisionnement a été déterminant dans l’obtention de ce résultat. L’efficacité énergétique et celle des ressources pour l’exploitation bancaire ont, à cet effet, été contrôlées en permanence, et les collaboratrices et collaborateurs ont été sensibilisés à cette démarche. En 2021, la pandémie de COVID-19 a de nouveau induit des économies, notamment en raison du télétravail et du changement de comportement de la population en matière de mobilité. Durant l’exercice en cours, Raiffeisen entend formuler des objectifs climatiques scientifiquement fondés.
    Les émissions restantes ne pouvant être réduites, générées par l’exploitation de toutes les agences du Groupe et les déplacements professionnels ainsi que les processus en amont ou en aval, sont compensées depuis 2020. Cette compensation s’effectue via l’acquisition de crédits carbone (certificats de CO2 ) issus de projets de protection de l’environnement d’un prestataire externe reconnu (South Pole) qui préviennent ou réduisent l’émission de CO2 et répondent aux exigences du label Gold Standard. L’achat de certificats CO2 constitue un investissement dans des projets qui verraient pas le jour sans ce financement. Raiffeisen soutient plusieurs projets encourageant le passage des combustibles fossiles aux énergies renouvelables et a reçu, à ce titre, le label d’«entreprise climatiquement neutre» de South Pole.
    Le service Corporate Responsibility & Durabilité, responsable à l’échelon du Groupe de cet enjeu et des mesures en matière de changement climatique, supervise désormais aussi le service spécialisé Gestion environnementale. Ce dernier est responsable de la surveillance des indicateurs environnementaux de l’ensemble du Groupe. Il gère également le programme incitatif «Pro Futura», mis sur pied pour motiver les Banques Raiffeisen à prendre des mesures permettant de réduire leurs émissions de CO2. En parallèle, le fonds climatique interne de Raiffeisen accorde des subventions financières pour les mesures visant à améliorer l’efficacité énergétique et à réduire les émissions de CO2. Raiffeisen poursuit l’objectif d’alimenter son parc immobilier uniquement via les énergies renouvelables et d’éviter le recours à l’électricité d’origine nucléaire ou issue d’énergies fossiles, ou encore de trouver des solutions de substitution. Lors de l’achat de véhicules, Raiffeisen veille à respectée la réglementation légale sur les émissions (de max. 95  grammes de CO2/km pour les voitures). Elle s’assure également, pour ses nouvelles constructions et rénovations, de soutenir le trafic pendulaire à faibles émissions, notamment en favorisant l’accès aux transports publics. D’une manière générale, Raiffeisen entend réduire en continu son empreinte écologique.

    Connaître et mesurer les émissions financées

    Outre les émissions provenant de la consommation d’énergie dans les bâtiments et des déplacements professionnels, Raiffeisen entend connaître l’étendue de ses émissions financées. Dès les premiers mois de l’année 2019, Raiffeisen avait fait évaluer par un partenaire externe, TEP Energy, l’impact de ses financements hypothécaires sur le climat. L’étude avait alors révélé que le parc immobilier financé par Raiffeisen émettait 2,5 millions de tonnes de CO2 par an. Hors bâtiments industriels et agricoles, ces émissions représentent environ 2,1 millions de tonnes de CO2 par an. Par conséquent, le parc immobilier de Raiffeisen financé au moyen d’hypothèques a généré des émissions de CO2 légèrement inférieures à la moyenne suisse. Cette faible valeur s’explique principalement par les années de construction plutôt récentes des bâtiments et le recours moins fréquent aux énergies fossiles, en raison de leur localisation. Dans le cadre du test de compatibilité climatique pour la place financière suisse lancé fin 2020 par l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) et le Secrétariat d’Etat aux questions financières internationales (SFI), Raiffeisen a fait contrôler les émissions que génèrent ses financements hypothécaires. Le test a par ailleurs mis en évidence que parmi les investissements dans des actions et obligations d’entreprises pour lesquels Raiffeisen est responsable de la décision de placement, seuls 6% et 2%, respectivement, le sont dans des entreprises appartenant à des secteurs responsables d’une grande quantité d’émissions. Ce test a porté sur tous les investissements de Raiffeisen, qu’il s’agisse de produits de placement et d’épargne, de gestion de fortune ou de ses propres placements.
    En 2019 déjà, Raiffeisen avait fait évaluer pour la première fois la compatibilité climatique du portefeuille de crédits de la clientèle entreprises. Cette étude pilote avait été réalisée sur la base de la répartition interne des différents crédits selon la nomenclature générale des activités économiques de l’Office fédéral de la statistique (classification NOGA). Un contrôle correspondant a de nouveau été effectué fin 2021. Celui-ci a ainsi établi que, conformément à la classification NOGA, quelque 1,6% de l’ensemble des crédits aux entreprises sont alloués à des sociétés issues de secteurs fortement émetteurs de CO2. Il s’agit plus précisément de la production d’électricité, des transports routiers de marchandises, du transport aérien, du transport maritime, de la fabrication de ciment, de chaux et de plâtre ainsi que de la fabrication et du traitement de métaux. Si l’on ne considère pas la production d’électricité, relativement peu émettrice de CO2 en Suisse, cela ramène le calcul à nettement moins de 1%, soit 0,8% de l’ensemble du portefeuille de crédit aux entreprises. Aucun crédit n’a été octroyé à des entreprises travaillant dans l’extraction du charbon, l’exploitation du pétrole ou du gaz naturel ou de centrales à charbon, ni à l’époque, ni durant l’exercice sous revue.

    Gestion d’entreprise responsable

    2019202020211
    CatégorieUnitéArrondiTotalTotalVariation par
    rapport à
    l’exercice
    précédent en %
    Par unité de personnel2
    Energie dans les bâtimentskWh68'051'00067'551'00065'636'000-36'583
    ElectricitékWh44'162'00043'772'00041'796'000-54'192
    Energie de chauffage kWh23'889'00023'779'00023'840'00002'391
    Déplacements professionnelskm16'634'00011'915'0009'718'000-18975
    Transports publics (train, bus, tram)km5'952'0002'681'0002'140'000-20215
    Transports routierskm
    Transports routiers véhicules automobiles privéskm2'941'0002'059'0001'645'000-20165
    Transports routiers véhicules automobiles d’entreprisekm3'651'0002'648'0002'168'000-18217
    Transports routiers par coursierskm3'375'0004'246'0003'406'000-20342
    Transports aériens de passagerskm60'00021'00011'000-481
    Transports aériens de marchandisestonnes-kilomètre655'000260'000347'0003335
    Consommation de papier et d’eau
    Consommation de papiert880751699-70,07
    Consommation en eaum3147'000144'000131'000-913,00
    Emissions de gaz à effet de serre résultant de la consommation d’énergie, de papier et d’eau ainsi que des déplacements3t éq.CO212'95811'35710'812-51,08
    Emissions directes de gaz à effet de serre (périmètre 1)t éq.CO27'1326'3256'052-40,61
    Emissions indirectes de gaz à effet de serre (périmètre 2)t éq.CO2344529613160,06
    Autres émissions indirectes de gaz à effet de serre (périmètre 3)t éq.CO25'4824'5034'147-80,42
    1 Toutes les valeurs de ce tableau sur l’environnement sont arrondies au millier. Des différences d’arrondi sont donc possibles.
    2 Calculée sur la base des effectifs moyens. Base des données: chiffres clés extraits du rapport financier. Pour la méthode de calcul, cf. également la note 1 dans le tableau Chiffres clés du Groupe Raiffeisen du Rapport de situation, Collaboratrices et collaborateurs.
    3 Les principales sources d’émission sont prises en compte. Le système différencie trois périmètres:
    Périmètre 1: émissions directes de gaz à effet de serre provenant de sources stationnaires dans l’entreprise elle-même, comme le chauffage ou les véhicules de l’entreprise;
    Périmètre 2: émissions indirectes de gaz à effet de serre résultant de la production d’énergie en dehors de l’entreprise, par exemple l’électricité et le chauffage à distance;
    Périmètre 3: autres émissions indirectes de gaz à effet de serre en dehors de l’entreprise du fait de processus en amont ou en aval, comme les déplacements professionnels en train ou les étapes préliminaires à la fourniture en énergie.
    Chaque chiffre clé saisi est annualisé sur la base des huit derniers trimestres et affecté aux unités organisationnelles recensées sur la base des équivalents plein temps. L’extrapolation des chiffres clés annualisés est, dans un deuxième temps, agrégée par Banque Raiffeisen. Ceux-ci sont établis selon les qualités les plus inférieures, comme par exemple «mazout» pour la production de chauffage. Le calcul des émissions de gaz à effet de serre est basé sur les facteurs d’émission précisés dans les chiffres clés 2015 de la VfU (association allemande pour la gestion environnementale et la durabilité dans les établissements financiers). Les Raiffeisen Centres des Entrepreneurs (RCE), Immo SA, Valyo SA et l’ancienne entité Notenstein La Roche Banque Privée SA ne sont pas pris en compte dans ce calcul énergétique.
    Depuis 2021, les émissions de CO2 financées par le Groupe Raiffeisen sont calculées selon le standard du PCAF, y compris rétroactivement pour l’année 2020. Le PCAF est une initiative internationale lancée par des entreprises visant à harmoniser l’établissement des bilans CO2 dans le secteur financier. Le Groupe Raiffeisen est concerné par les émissions liées aux hypothèques, aux immeubles à usage commercial, aux crédits aux entreprises ainsi qu’aux capitaux propres non cotés en bourse. Les deux premières catégories sont publiées dans le tableau. Les calculs concernant les crédits octroyés à la clientèle entreprises ont été réalisés en interne. Ils ne sont toutefois pas encore publiés car le contrôle de plausibilité des données est toujours en cours. Raiffeisen est en discussion avec le PCAF à ce sujet. La publication de ces valeurs est prévue pour l’exercice 2022. Les autres catégories du PCAF ne sont pas prises en considération, car elles ne sont pas proposées par le Groupe ou représentent une part insignifiante des émissions totales. Les valeurs indiquées doivent être interprétées en tenant compte du fait que les données sont encore imprécises et que le standard est récent.
    Emissions de CO2 selon le standard du Partnership
    for Carbon Accounting Financials (PCAF)
    Catégorie de placementFinancements
    en cours 1
    (en mio CHF)
    Emissions
    périmètres 1 et 2 (t éq. CO2)
    Intensité des émissions
    (t éq. CO2/mio CHF)
    Couverture (%)Niveau de qualité des données
    (1 élevé, 5 faible)
    2020
    Hypothèques115‘253509‘4004,41004
    Immeubles à usage commercial73‘696513‘3007,0944
    2021
    Hypothèques119‘140512‘3004,31004
    Immeubles à usage commercial76‘167524‘1006,9944
    1 Sélection et agrégation des financements en cours basées sur le standard du PCAF. Les définitions sous-jacentes diffèrent de celles que Raiffeisen utilise habituellement.

    Les facteurs ESG, des vecteurs de risque

    Raiffeisen ne considère pas les facteurs ESG, c’est-à-dire l’environnement, le social et la gestion d’entreprise, comme des catégories de risques à part entière mais comme des vecteurs des types de risques existants. Dans cette optique, les facteurs ESG sont intégrés dans le cadre général déjà en place pour la gestion des risques et englobés dans la stratégie en matière de risques, la disposition à prendre des risques et la politique de risque du Groupe Raiffeisen. Raiffeisen observe et surveille périodiquement les vecteurs de risque ESG dans une mesure appropriée.
    Analyse qualitative
    En 2020, Raiffeisen avait déjà réalisé, avec le soutien de l’entreprise de conseil ZEB, une analyse qualitative approfondie concernant l’influence du changement climatique sur les types de risques existants. Durant l’exercice sous revue, elle a effectué cette analyse, toujours avec un soutien externe, pour tous les autres facteurs ESG pertinents, en portant une attention particulière à l’appauvrissement de la biodiversité. L’analyse d’impact a révélé qu’il n’était pas nécessaire de quantifier les facteurs ESG en question de manière plus détaillée. En effet, soit ils sont déjà pris en compte de façon adéquate dans la gestion des risques, soit leur influence sur les types de risques existants est considérée comme mineure dans le cas de Raiffeisen.
    Risques financiers liés au climat
    En ce qui concerne le changement climatique, Raiffeisen a procédé, en complément de l’analyse d’impact qualitative décrite ci-dessus, à une quantification des risques physiques et transitoires liés au climat sur la base d’analyses de scénarios supplémentaires. Cette quantification fera l’objet de contrôles et d’approfondissements réguliers à l’avenir. Des informations détaillées concernant la gestion des risques financiers et des opportunités liés au changement climatique sont fournies dans la divulgation selon les recommandations de la TCFD de l’annexe au rapport de gestion 2021.

    Renforcer les compétences et la diversité parmi les collaboratrices et collaborateurs

    La transformation et le changement culturel sont des éléments essentiels de la stratégie «Raiffeisen 2025». Le renforcement des compétences et la promotion de la diversité parmi les collaboratrices et collaborateurs est, elle aussi, un objectif majeur de la stratégie de durabilité. Durant l’exercice sous revue, diverses mesures ont été prises pour promouvoir une culture d’entreprise dans laquelle la diversité et l’égalité des chances sont vécues pleinement et encouragées.

    Informations complémentaires

    L’index du contenu GRI, la divulgation selon les recommandations de la Task Force on Climate Related Financial Disclosures (TCFD) – Gestion des risques et opportunités liés au changement climatique ainsi que l’établissement de rapports selon les Principes pour l’Investissement Responsable de l’UNEP et les détails des mesures selon le standard du PCAF sont disponibles au format PDF via le lien ci-après: