Accéder directement à:

    Ouvrir la voie pour le digital et l’aspect pratique

    Nous utilisons activement les nouvelles technologies
    Quel que soit votre objectif, nous voulons faire en sorte que toutes nos prestations soient accessibles en un clic et que nos clientes et clients profitent en même temps de conseils personnalisés. Dans cette optique, nous utilisons de nouvelles technologies pour créer une expérience client unique.
    Mesure de notre réussite:

    Relation de banque principale

    Part de la clientèle privée qui effectue la majorité de ses opérations bancaires auprès de Raiffeisen (calcul basé sur l’utilisation des prestations)

    Table check icon
    Objectif pour 2021: 31%
    Niveau atteint en 2021: 34%
    Objectif pour 2025: ≥ 36%
    En un coup d’œil

    L’univers digital en un clic

    Nous mettons les personnes en contact et créons une expérience client unique. Comme un clic peut déclencher beaucoup de choses, nous investissons dans le développement de nos canaux numériques.

    124 millions de connexions

    L’e-banking Raiffeisen est le canal d’interaction le plus utilisé entre les clientes et clients et leur Banque Raiffeisen. En 2021, plus de 1,65 million d’utilisatrices et d’utilisateurs (exercice précédent: 1,54 million) se sont connectés plus de 124,3 millions de fois 113,3 millions) à l’e-banking, dont plus de 51% sur un smartphone (exercice précédent: 49%). Le système traite chaque jour plus de 426’000 paiements.

    Envolée de Raiffeisen Twint

    En 2021, 200’000 nouveaux utilisateurs et utilisatrices ont téléchargé l’app Raiffeisen Twint, et parmi les 900’000 clientes et clients de Raiffeisen qui ont recours à Twint, 70% l’utilisent activement. Les transferts d’argent entre ami(e)s et connaissances, les achats en ligne, le paiement dans les magasins de ferme et le règlement sans espèces des places de stationnement sont autant de possibilités d’utilisation très appréciées. 

    Calculer et planifier de manière digitale

    Savez-vous si vous pouvez vous permettre une retraite anticipée? Vos ressources financières sont-elles suffisantes pour acheter une maison? Pendant combien de temps et avec quel risque devez-vous placer un pécule pour réaliser votre rêve de longue date? Les 15 outils et calculateurs digitaux interactifs de Raiffeisen permettent de répondre à ces questions, et à bien d’autres encore.

    L’e-banking du futur

    Raiffeisen développe un nouveau portail d’expérience clients regroupant toutes les offres digitales, dont la version complète sera disponible d’ici fin 2025. Le chef de projet Andri Stoffel explique le contexte du projet et ce à quoi les clientes et clients peuvent s’attendre dès 2022.

    «Nous prévoyons de lancer fin 2022, une version préliminaire du nouveau portail d’expérience clients.»

    Andri Stoffel

    Chef de projet du portail d’expérience clients de Raiffeisen Suisse

    Andri Stoffel, le nouveau portail de Raiffeisen doit permettre une expérience client digitale complète. Mais qu’entendez-vous par «expérience client»?
    L’expérience client désigne toutes les interactions entre les clientes et clients et Raiffeisen, que ce soit sur le site physique d’une banque ou de manière digitale. Il est ici central de savoir comment ces interactions seront organisées et évaluées. Avec ce portail d’expérience clients, nous entendons proposer à notre clientèle une expérience simple et authentique qui tient compte de leurs besoins et y répond. Notre objectif est de surprendre agréablement nos utilisatrices et utilisateurs.
    Le portail d’expérience clients est l’un des projets majeurs de la stratégie «Raiffeisen 2025». Comment aborde-t-on un projet aussi complexe?
    Les préparatifs ont débuté dès la mi-2020. Dans le même temps, une organisation complète a été mise en place. Face à un projet aussi complexe, auquel plus de 200 personnes issues des secteurs les plus variés de Raiffeisen participent, cette organisation se révèle essentielle. Par ailleurs, les Banques Raiffeisen sont constamment associées à cette démarche pour garantir la prise en compte optimale des besoins de la clientèle et du marché dans le portail. Après une évaluation complète de la plateforme, nous avons lancé le développement technique du portail à l’automne 2021 en collaboration avec l’éditeur de logiciels Backbase.
    Le travail de développement du portail d’expérience clients est donc déjà en cours. Qu’est-ce qui attend la clientèle en 2022?
    Le portail d’expérience clients sera d’abord disponible sous la forme d’une app mobile et proposera, outre des fonctionnalités d’e-banking, plusieurs prestations en self-service, telles que les commandes, les changements d’adresse ou encore l’ouverture de compte en ligne. Après une première phase de test interne avec des collaboratrices et collaborateurs, nous souhaitons également permettre aux premiers clients et clientes de tester l’app dans le courant de l’année. Nous avons conçu le processus de manière à intégrer en continu le feed-back des Banques et de notre clientèle dans le développement du produit et atteindre ainsi les objectifs fixés. Nous prévoyons ensuite de lancer, fin 2022, une version préliminaire du nouveau portail d’expérience clients pour les clients et clients intéressés. Par la suite, celle-ci fera l’objet d’optimisations et d’extensions continues en fonction des besoins de la clientèle. L’app sera ainsi progressivement enrichie de fonctionnalités supplémentaires, pour aboutir à une solution d’e-banking moderne et complète d’ici à fin 2025.

    Raiffeisen Rio poursuit son développement

    Avec Raiffeisen Rio, les utilisatrices et utilisateurs souhaitant réaliser des placements de manière simple et professionnelle avec une app disposent depuis plus d’un an d’une solution digitale de gestion de fortune adaptée. Les nouveautés apportées à Rio en 2021 offrent encore plus de possibilités aux investisseuses et investisseurs.
    Sept minutes et un montant à partir de 5’000 francs suffisent pour réaliser un investissement: les conditions pour utiliser la solution digitale de gestion de fortune sont délibérément peu exigeantes. «Avec Raiffeisen Rio, nous voulons aider un maximum de personnes en Suisse à gérer leur fortune de manière professionnelle. Cela est également très important pour un patrimoine plus modeste afin de tirer le meilleur de son argent», explique Laure Frank, responsable Digital Business.
    Placement thématique
    Avec Rio, Raiffeisen répond au besoin de services de placement simples, disponibles n’importe où et n’importe quand. Pour les investisseuses et investisseurs plus jeunes en particulier, cette flexibilité est déterminante. Néanmoins, comme le montrent les chiffres concernant les utilisatrices et utilisateurs de Raiffeisen Rio, l’app de placement s’adresse à toutes les classes d’âge. En moyenne, les investisseuses et investisseurs utilisant Rio ont environ 41 ans et investissent 11’000 francs.
    Rio s’améliore constamment: depuis l’été 2021, les clientes et clients peuvent effectuer des investissements réguliers avec la fonction de plan d’épargne. Les portefeuilles de placement ont également été complétés: depuis avril 2021, il est possible d’investir dans un portefeuille totalement orienté vers la durabilité. Par ailleurs, les thèmes «eSports», «Futura Green Energy» et «Robotics» sont venus compléter pendant l’année les priorités thématiques en termes de placement. La possibilité d’individualiser le portefeuille à l’aide de priorités thématiques est très appréciée: plus de la moitié des clientes et clients de Rio tirent parti de cette possibilité.
    Personne, ou presque, ne réalise autant d’acrobaties originales dans la cuisine de sa maman que le skieur spécialisé dans le freestyle Andri Ragettli. Des millions de personnes le regardent. Néanmoins, il attache plus d’impor­tance à remporter des compé­ti­tions qu’à collectionner les likes sur les réseaux sociaux. Et il s’entraîne dure­ment pour décrocher ses victoires. En revanche, il doit être facile de placer son argent.
    Alors que les Jeux olympiques d’hiver de Pékin s’achevaient, la déception de l’athlète était palpable: il n’a en effet remporté qu’une 4e position en slopestyle. Même s’il est fâcheux de manquer une médaille de si peu, la présence d’Andri Ragettli à Pékin était un véritable succès en soi. Dix mois plus tôt, il s’était blessé au genou et avait dû lutter pour se rétablir. «J’en suis fier», déclare le sportif avec une légère retenue.

    «Les conseils personnels sont importants pour moi.»

    Andri Ragettli

    Star du ski freestyle

    La star du freestyle n’a aucune peine à montrer ses émotions. Agé de 24 ans, il partage également sa joie et rit beaucoup dans ses vidéos périlleuses qu’il publie sur Facebook, Instagram et YouTube. Tout paraît si facile: ses glissades sur les rails, ses saltos arrière, ses vrilles et ses sauts sur les pentes enneigées. Ou encore les parcours d’obstacles qu’il réalise, devant la caméra, dans des salles de gymnastique ou dans la cuisine de sa maman, au cœur de la maison où Andri Ragettli a grandi avec son frère et sa sœur et où il vit encore aujourd’hui lorsqu’il n’est pas en déplacement. On le voit passer de la chaise à la table, puis au plan de travail de la cuisine, enchaîner avec un saut sur un ballon et poursuivre son parcours sur le rebord de la fenêtre. C’était pendant le confinement. Andri Ragettli a ainsi démontré que, même quand rien ne va, il y a toujours du positif.
    La réalisation de vidéos est une affaire de famille. Son frère Gian gère la régie et la caméra. Aujourd’hui, Andri Ragettli est un influenceur majeur dans le monde des sports d’hiver, une activité dont il tire des revenus. Des millions de personnes le regardent. Mais il affirme qu’il est avant tout un sportif. Pour l’athlète, sept fois vainqueur de la Coupe du monde et champion du monde de ski freestyle, remporter des compétitions est bien plus important que d’obtenir des likes. Bien avant de se hisser régulièrement sur les podiums, il était déjà convaincu d’une chose: il veut exceller dans son sport. Pour cela, il prend des risques, qu’il est capable d’évaluer grâce à un entraînement intensif et à sa solide expérience. «La réussite peut être planifiée», déclare Andri Ragettli.
    Il dispose également de compétences en matière de finances au sein de sa famille. En effet, sa mère travaille depuis de nombreuses années pour la Banque Raiffeisen Surselva. Certains membres du personnel connaissent le jeune homme depuis bien avant qu’il entame sa carrière de sportif professionnel. Aujourd’hui, ils le conseillent. «Les conseils personnels sont importants pour moi», affirme Andri Ragettli. Il n’est effectivement pas en mesure d’évaluer les risques en matière de placements aussi bien que dans son sport. En complément des conseils personnels, Andri Ragettli utilise l’app de placement Raiffeisen Rio, dont il est aussi ambassadeur. En quelques clics, il peut enregistrer ses préférences et commencer à investir immédiatement, à tout moment et où qu’il soit.

    Une prévoyance plus simple avec le pilier 3a digital

    Selon le «Baromètre de la prévoyance Raiffeisen 2021», de plus en plus de personnes reconnaissent la nécessité de constituer une prévoyance privée afin de maintenir leur niveau de vie à la retraite. Mis en place en octobre 2021, le pilier 3a digital simplifie la prévoyance.
    Les solutions de prévoyance numériques remportent un succès croissant. Les clientes et clients souhaitent gérer leurs capitaux de prévoyance en toute autonomie, indépendamment des heures d’ouverture et de l’emplacement de leur banque. C’est avec cet objectif que le pilier 3a digital complète depuis l’automne dernier l’offre de prévoyance existante et le conseil personnalisé de Raiffeisen. Les clientes et clients de l’e-banking peuvent ouvrir un compte de prévoyance en ligne, simplement et de manière intuitive, et investir les fonds de leur pilier 3a dans des titres.
    Intégré dans l’e-banking
    Le pilier 3a digital est une solution hybride. Elle vient soutenir l’ambition stratégique de Raiffeisen, qui vise à associer ancrage local et offres digitales. «A tout moment, nos clientes et clients peuvent passer du pilier 3a digital au conseil personnalisé. Ils bénéficient ainsi des avantages du pilier 3a digital sans renoncer au conseil de leur Banque Raiffeisen locale», précise Julien Adams, chef de projet du pilier 3a digital. La nouvelle offre est intégrée dans l’e-banking Raiffeisen. Aucune nouvelle inscription, vérification de l’identité ou signature de documents physiques n’est nécessaire. L’ouverture d’un compte de prévoyance ou un investissement dans l’un des fonds de prévoyance durables ne requiert que quelques minutes. Julien Adams est satisfait de ce lancement: «Jusqu’à fin 2021, à peine deux mois et demi après le lancement, 3’261 dépôts ont été ouverts et quelque 34,7 millions de francs ont été investis dans le pilier 3a digital. L’offre correspond aux attentes de notre clientèle.»
    En 2022, la Banque Raiffeisen Aare-Reuss à Wildegg ouvre sa deuxième «réception digitale», qu’elle exploitera avec la Banque Raiffeisen Région Burgdorf. Une collaboration unique à ce jour.
    La digitalisation est encore plus présente dans les Banques Raiffeisen. En 2015, la Banque Raiffeisen Région Burgdorf a ouvert à Alchenflüh-Kirchberg (BE) une première agence dotée d’une «réception digitale», à savoir un écran grandeur nature situé dans l’entrée de la banque; à l’époque une première en Suisse. Pour ce faire, un petit studio a été créé à Berthoud. Le conseiller ou la conseillère se place devant la caméra et apparaît sur l’écran situé à Alchenflüh-Kirchberg.
    Quatre ans plus tard, Patrick Weber, le président de la direction de la Banque Raiffeisen Aare-Reuss, a également détecté à Rupperswil (AG) le potentiel d’un «point conseil», qui est le nom donné aux petites agences de Raiffeisen. Une question lui est néanmoins venue à l’esprit: «Que faire lorsque les collaboratrices et collaborateurs sont occupés ou absents?» Il s’est alors rendu à la Banque Raiffeisen Région Burgdorf. La solution? Depuis 2019, les clientes et clients de Rupperswil peuvent aussi, si nécessaire, se faire conseiller via écran interposé par une collaboratrice ou un collaborateur de Berthoud, situé(e) à 70 kilomètres de là.

    «Nous devons être présents sur place car le besoin de conseil est important en cas de questions financières complexes.»

    Patrick Weber

    Président de la direction de la Banque Raiffeisen Aare-Reuss

    Evolution des besoins de la clientèle
    En mars 2022, le site de Wildegg (AG) s’est doté d’une «réception digitale». Comme le confie Patrick Weber: «Nous devons être présents sur place car le besoin de conseil est important en cas de questions financières complexes.» On a néanmoins détecté un potentiel d’optimisation pour des questions plus simples; potentiel que «la réception digitale» permet justement d’exploiter.
    La collaboration entre deux Banques Raiffeisen indépendantes au sein du Groupe Raiffeisen est unique. Marc Guggenbühler, président de la direction de la Banque Raiffeisen Région Burgdorf et initiateur de la réception digitale, est convaincu que ce n’est que le début. Il ajoute: «Le coronavirus a modifié les besoins de la clientèle et permis une large acceptation du conseil digital.»

    Ceci pourrait également vous intéresser

    Une coopérative durable
    Quel que soit votre objectif, nous vous ouvrons la voie et sommes à vos côtés en tant que coopérative durable.
    Des opérations bancaires simples et rapides
    Nous standardisons et digitalisons nos processus. Et cela, au bénéfice de nos clientes et clients.
    Des prestations de service adéquates
    Nous orientons résolument nos prestations sur les besoins de notre clientèle.